Eric Roux, Scientologie
Le blog
Eric Roux
Eric Roux
Ministre du culte de L'Eglise de Scientologie, après 25 années passées dans le clergé de l'Eglise, Eric Roux est aujourd'hui le président de l'Union des Eglises de Scientologie de France et Vice Président du Bureau Européen de L'Eglise de Scientologie pour les affaires publiques et les droits de l'homme.
Ce blog est une initiative personnelle destinée aux gens qui s'intéressent à la spiritualité, ou à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la scientologie, à ceux qui pensent que la liberté de conscience est un droit fondamental qui mérite d'être défendu, à mes coreligionnaires ou encore à ceux qui sont curieux...

Cliquez pour en savoir plus

Pour lire des extraits :


Recherche


Partager ce site

Galerie (cliquez dessus pour plus d'images)


Derniers tweets
Eric Roux : scientologie : Article dans faith in faiths https://t.co/aBtIRbVE7m
Vendredi 17 Novembre - 13:31
Eric Roux : RT @ERStandLeague: https://t.co/DJgCB1rF0w scientology freedom fighter...
Vendredi 10 Novembre - 23:33
Eric Roux : Scientologie : la vérité sur l’affaire de Sardaigne - la fin d'une fake news: Voici une histoire qui mériterait...… https://t.co/1IuvGjeA0j
Mardi 7 Novembre - 21:58
Eric Roux : Interview: Top data protection international expert on the Hungarian Scientology case https://t.co/gatrF9XEcg
Samedi 4 Novembre - 18:48
Eric Roux : https://t.co/CMKea6tDQv On Religious Freedom in China #freedomofreligion #ReligiousFreedom #FoRB
Jeudi 2 Novembre - 21:09
Eric Roux : Scientologie : la vérité sur l’affaire de Sardaigne - la fin d'une fake news https://t.co/v40tt72HnN
Mercredi 1 Novembre - 21:58








Réflexions


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Le 14 juin, j'étais invité à intervenir lors de la conférence "laïcité et diversité religieuse" organisée par le CLIMS (Centre de liaison et d'information concernant les mouvements spirituels) dans le centre protestant John Knox à Genève.


A mes cotés :

M. Maurice Gardiol, Président du Conseil de l’aumônerie œcuménique des prisons, trésorier de la Plateforme interreligieuse de Genève et Président de la Commission 1 (principes généraux) de la Constituante de Genève,
M. Jean-Claude Kolly, Président du CLIMS, 
Le Révérend William McComish, ancien doyen de la Cathédrale de Genève, 
M. Ireneo Namboka, Conseiller aux des Nations unies pour la formation et la recherche, 
Me Yves Nidegger, Conseiller National
M. Hafid Ouardiri, Directeur de la fondation de l'Entre-connaissance,
M. Thierry Bécourt, Président CAP LC, 
M. Jacques Dubreuil, Président de l'Omnium des libertés, 
M. Jean-Luc Martin Lagardette, journaliste et essayiste.
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (1) | Permalien


Contribution au livre "Belief, Law and Politics, What Future for a Secular Europe?"
Pour ceux qui parlent anglais, voici le chapitre que j'ai écrit dans le livre "Belief, Law and Politics, what future for a secular Europe?", aux cotés des plus grands experts européens en droit des religions, suite à la publication du rapport "Religare ", financé par la Commission Européenne, résultat de 3 années de recherche par les experts du projet.

Ce chapitre que j'ai écrit est le dernier chapitre du livre. Le premier, qui suit le rapport Religare, est écrit par Heiner Bielefeldt, Rapporteur Spécial de l'ONU sur la liberté de religion et de conviction, et nous ne sommes que deux français à avoir écrit un chapitre, dont Frédérique Ast, juriste senior auprès du Défenseur des Droits. 

La référence du livre est ISBN: 978-1-4724-5346-4, et vous pouvez vous le procurer ici : http://www.ashgate.com/isbn/9781472453464

Voici le texte de mon chapitre :
 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Hier, la nouvelle Eglise de Scientologie "idéale" de Bogota a été inaugurée, devant 2500 invités, en présence du leader ecclésiastique de l'Eglise, M. David Miscavige, et de nombreux dignitaires de l'armée, du gouvernement et de la police colombienne.


Eglise de Scientologie - inauguration à Bogota
Eglise de Scientologie - inauguration à Bogota
Eric Roux


Travaillant à mes heures perdues sur un ouvrage sur l'histoire de la scientologie en France, je recueille divers documents historiques. La rubrique archives de ce blog contient donc quelques clins d'oeil à des moments du passé que je vous fais partager entre-temps.


Archives : Lee Konitz en concert à l'Eglise de Scientologie-Celebrity Centre
Le jazzman Lee Konitz, saxophoniste génial, était un habitué du Celebrity Centre de Paris dans les années 80. Il y a donné plusieurs concerts avec d'autres musiciens non moins talentueux. Lors de sa carrière, qui n'est pas terminée à l'heure où j'écris ces lignes, il a pu jouer avec des grands comme Miles Davis, Dave Brubeck, Ornette Coleman, Charles Mingus, Charlie Parker, etc.

Je vous fais donc partager ces quelques photos de ses concerts dans le théâtre de l'Eglise de Scientologie-Celebrity Centre, au milieu des années 80 :
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Archives histoire scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Chick Corea et Herbie Hancock à l'Olympia
Samedi soir, j'étais invité à l'Olympia pour un concert sommes toutes exceptionnel, puisqu'il réunissait deux géants, deux légendes du jazz : mon coreligionnaire Chick Corea et Herbie Hancock. Avant tout, je dois dire que Chick est le seul artiste de jazz que j'ai vu remplir des grandes salles sans qu'il ne reste plus une place de libre (que ce soit le Zenith ou l'Olympia, comme samedi, qui était plein à craquer).

Les deux légendes se connaissent bien. Dans les années 60, ils ont tous les deux fait partie du groupe de Miles Davis, et ils ont fait une tournée mythique en duo en 1978. Mais honnêtement, leur jeu a considérablement évolué depuis cette époque, et je pense que le concert qu'ils nous ont offert hier valait 3 fois celui qu'ils avaient donné à Francfort en 1978 et qu'on peut voir sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=2zir6HqjDMo. Enormément d'humour et de complicité entre eux, complicité nécessaire puisque ni l'un ni l'autre ne savent ce qu'ils vont jouer avant d'entrer en scène, c'est une improvisation complète. Ils se surprennent mutuellement et ça se sent, dans le bons sens, car le public aussi est surpris et voyage avec eux dans l'espace qu'ils créent à coups de notes endiablées autant que d'ambiances sorties de leurs synthétiseurs fous et de leurs deux pianos à queue qui se font face sans s'affronter.

Ils ont eu droit à trois standing ovations, et le public ne pouvant pas partir, ils ont du revenir à deux reprises pour des rappels. 

Fin de concert : en backstage avec mes amis Bti et Norman auprès de Chick (tandis que de son coté Christiane Taubira était venue saluer Herbie Hancock) :

 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (0) | Permalien


Extraits du communiqué de l'Eglise de Scientologie Internationale


Inauguration de la nouvelle église de scientologie « idéale » à Bâle
La première église idéale de Scientologie de la génération des églises dites « idéales » de ce pays d'Europe a ouvert ses portes le samedi 25 avril, devant un public enthousiaste, lors d'une cérémonie d’inauguration remarquée qui s'est déroulée dans la ville historique de Bâle.

Cette nouvelle église idéale de Scientologie se situe au bord du Rhin, au cœur d’une région frontalière qui forme quasiment une enclave suisse entre la France et l'Allemagne. A l'occasion de cette inauguration, les scientologues des différents cantons suisses ont été rejoints par les scientologues venus de France, d'Allemagne et d'Italie. 

Pour marquer l'importance de ce moment, David Miscavige [actuel leader ecclésiastique de la religion scientologue], a déclaré dans son discours que cette nouvelle église donnait à l’expression « qualité suisse » une « toute nouvelle définition ».
 
David Miscavige a poursuivi : « Nous arrivons maintenant à ce moment décisif longuement attendu dans l'histoire de l'Europe. Ce moment où l’on coupe le ruban d’une nouvelle église idéale annonce en effet une nouvelle ère de tolérance, de fraternité, de solidarité et de force spirituelle. Cet instant marquant restera gravé dans les mémoires aussi longtemps que le soleil brillera et que la terre tournera. »

La nouvelle église de Bâle se trouve à quelques pas de la frontière française, dans le quartier du Grand-Bâle ouest. Le style de ce bâtiment de 4500 m² respecte l'excellence des critères de la Suisse contemporaine. A quelques minutes du centre ville, l'église va non seulement proposer les services de Scientologie à ses paroissiens, mais va également constituer un lieu de rencontre commun pour les trois pays. 

L'inauguration de cette église s’inscrit dans la droite ligne de l'expansion internationale sans précédent de la Scientologie au cours des dix dernières années, liée à l'augmentation du nombre d'églises « idéales » sur chaque continent. 

Différentes personnalités ont assisté à la cérémonie aux côtés des paroissiens et des représentants de l'Eglise de Scientologie. Parmi celles-ci se trouvaient Robert Mesey, ancien juge cantonal et fédéral de Suisse ; le Dr. Johann Bauer, représentant le département de médecine de l'Université Louis-et-Maximilien ; Ayhan Seker, vice-président de la commission musulmane de Bâle et enfin Marco Pulver, directeur d'Implenia Nord-Ouest de Suisse. 

Robert Mesey a bien résumé l'esprit de cet évènement : « Votre fondateur, Ron Hubbard, a prédit que 'le jour où nous pourrons tous avoir confiance les uns dans les autres, la paix règnera sur Terre'. Aujourd'hui, pour les habitants de Bâle, et comme le dit le fondateur de votre religion dans ce magnifique livret, la Burgfelderstrasse est devenue 'Le chemin du bonheur' ».

En replaçant cette nouvelle église dans le contexte d'une ville où coexistent diverses communautés, Ayhan Seker a observé : « Bâle est une ville multiculturelle. Nos nombreuses communautés religieuses pratiquent leur foi librement et vivent bien ensemble. C'est pourquoi j'aime vivre ici, dans ce centre de tolérance. En fait, vous encouragez la pureté de la tolérance religieuse et la favorisez par votre exemple. En agissant ainsi, vous gardez allumée la flamme du respect religieux dans notre ville. »

Le Dr. Bauer a rendu hommage à l’engagement de l’église dans des programmes humanitaires d'une portée considérable : « Cette église idéale est la plate-forme pour tous vos programmes sociaux. Oui, avec l'ouverture de cette église, vous prenez la responsabilité d’en faire un haut-lieu humanitaire dans les collines de Bâle. Et j'ai toute confiance que vous le ferez. »

« J'admire vos programmes », a souligné Marco Pulver dans son discours, « qu’il s’agisse de nettoyages de rues au nom du 'Chemin du Bonheur', ou de sensibilisation pour montrer aux jeunes de Bâle les effets insidieux des drogues. En effet, voici un lieu pour un engagement en faveur de la collectivité, où nous pouvons tous travailler ensemble et améliorer ainsi le cadre de vie à Bâle. »
___________________

La nouvelle église idéale de Bâle propose à tous les visiteurs une présentation de la Dianétique et de la Scientologie dans son centre d'information pour le public. Celui-ci présente plus de 500 films d'information sur les croyances et les pratiques de la religion de Scientologie, ainsi que sur la vie et les découvertes de son fondateur Ron Hubbard.

Le centre offre également l'ensemble des programmes humanitaires soutenus par l'église. Ces derniers comportent une initiative mondiale de sensibilisation aux droits de l'Homme, des programmes d'éducation et de prévention contre la drogue et de réhabilitation des toxicomanes, un réseau international de centres d'éducation et d'alphabétisation, et le programme des ministres volontaires de Scientologie, qui représentent maintenant la plus grande force indépendante d'intervention. 

Ce centre est ouvert du matin au soir et les visiteurs peuvent y revenir aussi souvent qu'ils le souhaitent. 

L'église idéale de Bâle dispose d'une chapelle qui accueille les offices religieux, comme les services du dimanche, les mariages et les baptêmes. Elle est ouverte à la collectivité et aux diverses confessions qui peuvent y organiser des événements.

Travaillant à mes heures perdues sur un ouvrage sur l'histoire de la scientologie en France, je recueille divers documents historiques. La rubrique archives de ce blog contient donc quelques clins d'oeil à des moments du passé que je vous fais partager entre-temps.


Archives : Mouloudji à l'Eglise de Scientologie Celebrity Centre
En 1986, séance de dédicace de l'artiste Mouloudji à l'Eglise de Scientologie-Celebrity Centre de Paris de son livre Complaintes.

Marcel Mouloudji, pour les plus jeunes, était un chanteur auteur-compositeur français célèbre, mais aussi un peintre et un acteur (voir sur wikipedia).

Ce sont ses peintures qui sont accrochées au mur.

 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Archives histoire scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Dans cette vidéo sous-titrée, Andrew Gason raconte avec humour son passé de criminalité en Nouvelle-Zélande, sa rencontre avec la scientologie et comment celle-ci l'a aidé à se réhabiliter et à devenir ce qu'il est devenu aujourd'hui : un homme honnête très investi au service de la communauté.


Cette vidéo a été filmée lors d'un TEDx talk à Melbourne. Pour en savoir plus sur les TEDx talks : https://www.ted.com/ (en) ou sur Wikipedia en français : http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_TED
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Actions sociales de l'Eglise de scientologie

Commentaires (1) | Permalien


Avec la diffusion sur France 3 jeudi dernier du film de Steven Spielberg avec Tom Cruise "La Guerre des mondes", j'ai lu quelques inepties dans certains médias sur le fait qu'une tente des "ministres volontaires de l'Eglise de Scientologie" était dressée sur les lieux du tournage, et que cela aurait pu déplaire à Steven Spielberg et altérer les relations entre les deux professionnels du cinéma. J'ai donc pensé qu'il serait intéressant de connaitre le point de vue de Steven Spielberg sur le sujet.


Steven Spielberg, la Guerre des Mondes et la scientologie
Or, à la sortie du film en 2005, Steven Spielberg avait eu largement l'occasion de s'exprimer sur le sujet, notamment dans une interview donnée au magazine allemand le Spiegel (original ici). Quelques extraits :

Répondant à la présence des Ministres volontaires de l'Eglise de Scientologie pendant le tournage :

Steven Spielberg : "Pour moi, c'était une tente d'information. Personne n'était obligé de s'y rendre, mais elle était disponible à l'attention de chaque personne avec un esprit ouvert qui aurait été curieuse et intéressée d'en apprendre plus sur les croyances d'un autre."
(...)
"On me pose souvent le même genre de questions sur ma fondation pour la Shoah. On me demande pourquoi j'essaye de propager ma croyance profonde en le fait de créer plus de tolérance à l'aide de ma fondation et de l'enseignement de l'histoire de l'holocauste dans les écoles publiques. Je crois qu'on ne devrait pas vous laisser aller au collège sans que vous ayez pris un cours sur la tolérance. Cela devrait être une part importante du curriculum des études.

Spiegel : Monsieur Spielberg, est-ce que vous comparez le travail éducatif de la "Shoah Fondation" avec ce que fait l'Eglise de Scientologie ?

Steven Spielberg : "Non. Tom vous a dit ce en quoi il croyait. Et après cela je vous ai dit ce en quoi je croyais. Ce n'est pas une comparaison entre l'Eglise de Scientologie, la "Shoah Fondation" et l'holocauste. Je vous montrais juste que certains d'entre nous à Hollywood ont décidé de faire plus que de juste être acteurs ou réalisateurs. Certains d'entre nous ont aussi des missions très personnelles. Dans le cas de Tom, c'est son église, et dans mon cas, c'est la "Shoah Fondation", avec laquelle j'essaye d'aider d'autres gens à apprendre sur les dangers de la haine."

Visiblement, Steven Spielberg n'a pas de difficultés particulières à assumer cet épisode. 

Interview filmée de Spielberg par Tom Cruise et de Tom Cruise par Spielberg à la sortie du film : 
https://www.youtube.com/watch?v=LLxvFakk3tg

En savoir plus sur les ministres volontaires : http://www.scientologie.fr/activity/volunteer-ministers/volunteer-ministers.html
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (0) | Permalien


La vidéo suivante, "Age of Answers", est passée de nombreuses fois aux Etats-Unis et au Canada la semaine dernière, pendant les pauses du Super Bowl, la finale du championnat de football américain ultra regardée. C'est en anglais :


Et en français :
Eric Roux


En ces jours où certains pointent stupidement l'Islam du doigt, et où la controverse fait rage autour des limites de la liberté d'expression, m'est revenu en mémoire l'un des édits de l'empereur Ashoka. Ashoka était un souverain qui régna sur l'empire indien au troisième siècle avant notre ère. D'abord guerrier redouté, il mena des guerres sanglantes pour étendre son empire. Puis il se convertit au bouddhisme, et se racheta par un long règne de paix et de prospérité. Il fit graver dans la pierre une série d'édits célèbres, préceptes moraux et sociaux destinés à former les lois de base de l'empire. L'un de ces édits me semble pour le moins à méditer en ces jours troublés :

"L’Aimé des Dieux, le Roi, honore par ses cadeaux la pureté du cœur et la dévotion issues de toutes les religions. Cependant, aucun homme ne doit mettre sa religion en avant et condamner une autre religion sans bonne raison. Et s’il y a une raison de critiquer une religion, cela doit être fait de manière modérée. Mais il est préférable d’honorer les autres religions. En faisant ainsi, on honore sa propre religion. En critiquant les autres religions, on nuit à sa propre religion. Par conséquent, le contact et l’échange entre les religions est bon. On devrait écouter et respecter les doctrines professées par d’autres. L’Aimé des Dieux, désire que tous connaissent les bonnes doctrines des autres religions. Ainsi, tous chemineront sur la voie de la bienveillance et la vérité morale s’en illuminera. Tel est le souhait du roi."

Ce qui n'est pas sans m'évoquer cet extrait du "Chemin du Bonheur", écrit par L. Ron Hubbard en 1980 :

"Les relations humaines ne peuvent s’édifier que sur une base solide. La tolérance en est une. Lorsqu’on voit les massacres et la souffrance causés par l’intolérance religieuse tout au long de l’histoire de l’Homme depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, on peut voir que l’intolérance entraîne des activités très antisurvie.

La tolérance, en matière de religion, ne veut pas dire qu’on ne peut pas exprimer ses propres croyances. Cela veut dire par contre que chercher à amoindrir ou à attaquer la foi ou les croyances d’un autre a invariablement été un chemin rapide vers les ennuis.

Depuis la Grèce antique, les philosophes n’ont jamais pu se mettre d’accord sur la nature de Dieu, de l’Homme et de l’univers. Les écoles de pensée ont varié d’une époque à l’autre : actuellement, la mode est au « mécanisme »1 et au « matérialisme »2 des philosophies qui remontent à l’Égypte et à la Grèce antique. Elles tendent à affirmer que tout est matière mais, aussi ingénieuses que puissent être leurs explications de l’évolution, elles n’écartent pas la possibilité que des facteurs additionnels puissent exister qui ne feraient qu’utiliser des phénomènes tels que l’évolution. Ce sont aujourd’hui les philosophies « officielles » et elles sont même enseignées dans les écoles. Elles ont leurs fanatiques et ceux-ci ne manquent pas d’attaquer les croyances et les religions d’autrui : ce qui pourrait très bien conduire à l’intolérance et aux conflits.

Si les esprits les plus brillants depuis le cinquième siècle avant Jésus-Christ, ou même depuis des temps plus anciens, n’ont jamais réussi à se mettre d’accord sur la religion ou l’antireligion, c’est que c’est un terrain de mésentente entre les gens dont on ferait bien de se tenir à l’écart.

Pourtant, un principe de grande valeur a émergé de cette multitude de conflits : le droit aux croyances de son choix.

La « foi » et la « croyance » ne s’inclinent pas toujours devant la logique : on ne peut même pas les qualifier d’illogiques, car il peut s’agir de choses tout à fait distinctes.

Le conseil le plus sûr que l’on puisse donner à quelqu’un sur ce sujet est de lui dire simplement de revendiquer le droit à la croyance de son choix. Toute personne est libre de chercher à faire accepter sa foi. Il est risqué de s’en prendre aux croyances d’autrui et il est beaucoup plus risqué encore d’attaquer quelqu’un et de chercher à lui nuire en raison de ses convictions religieuses.

Depuis l’apparition de la race humaine sur notre planète, l’Homme a retiré beaucoup de réconfort et de joie de ses religions. Prenez le « mécaniste » et le « matérialiste » d’aujourd’hui. Ne ressemblent-ils pas aux prêtres d’antan dans leur façon de propager leurs dogmes ?

Les hommes sans croyances sont de bien pauvres bougres. Il est même possible de leur donner quelque chose en quoi croire. Cependant, lorsque vous rencontrez quelqu’un qui a des convictions religieuses, respectez-les.

 
Le chemin du bonheur peut 
devenir un chemin de discorde lorsqu’on 
ne respecte pas 
les croyances religieuses d’autrui."
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Lettre ouverte à Charlie Hebdo

Cher Charlie,

 

En tant que scientologue, j'ai des dizaines de raisons de ne pas t'aimer. Et j'en aurai encore certainement à l'avenir. Mais aujourd'hui, j'ai une raison, 100 fois plus forte que toutes ces raisons réunies, de te présenter non seulement mes condoléances, mais tout mon soutien face à l'horrible épreuve qui s'est abattue sur toi.

 

RIEN ne justifie l'horreur perpétrée aujourd'hui dans tes locaux. RIEN ne justifie le massacre, RIEN ne justifie la douleur infligée aux familles et aux proches des victimes de cet attentat. RIEN ne justifie la terreur que des fous ont voulu répandre aujourd'hui par leur acte sans âme.

 

La haine n'appartient à aucune religion. Elle s'accroche uniquement à celui qui la laisse ronger son cœur, et un jour ou l'autre elle lui fait perdre son humanité. Aujourd'hui, on ne sait pas qui a commis cet acte lâche et monstrueux. On le saura peut-être. Mais ce que je sais déjà c'est qu'il n'y a pas de religion dans leur âme, ni d'Islam dans leur acte. Il y a de la folie et de la haine, c'est tout.

 

Aujourd'hui, il n'est pas question de religion, ou d'absence de religion. Nous devons tous porter le deuil avec ceux qui souffrent directement de cet acte, quels que soient nos idées, notre foi, nos convictions, parce que si nous ne le faisons pas, nous donnons notre accord à ce que la bêtise humaine créé de pire : l'extrémisme et la terreur. La liberté a été durement frappée, et elle doit pourtant rester vivante. Si elle doit inclure nos désaccords, soit. Elle est plus importante que des querelles de chapelles.

 

Porter ce deuil, c'est aussi décider que notre pays doit s'unir, de manière a-confessionnelle autant que multi-confessionnelle, pour répondre fermement à la haine par un message de paix, de tolérance et d'intelligence. Cela ne sera pas facile, mais c'est vital.

 

C'est pourquoi je te présente à toi, et à tous les proches de ceux qui ont perdu la vie dans tes locaux, ainsi qu'aux proches des policiers décédés, mes plus profondes condoléances.

 

Eric Roux

Président de l'Union des Eglises de Scientologie de France

 

 

 

Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (2) | Permalien


Traduction d'un article du Capital Gazette sur une utilisation laïque des découvertes de L. Ron Hubbard sur la purification.


​Annapolis, Maryland : Fonds fédéraux pour un programme de détox de Scientologie pour les anciens combattants
Source : http://www.capitalgazette.com/news/ph-ac-cn-detox-1214-20141214,0,219202.story?page=1

Par Rema Rahman
Le 14 décembre 2014

À Annapolis (état du Maryland, USA), un programme de détoxification soutenu par l’Église de Scientologie traite des anciens combattants souffrant de conditions chroniques liées à la guerre du Golf. Selon des responsables du Pentagone, le programme bénéficie depuis septembre 2010 d’un financement du département américain de la Défense de 633 677 $US. Le bureau d’Annapolis a ouvert ses portes en janvier, nous explique Crystal Grant, la directrice des essais cliniques.

Sept anciens combattants de la guerre du Golf ont déjà terminé le programme et quatre d’entre eux prévoient de le commencer dès l’année prochaine. Un ancien combattant suit actuellement le programme de détoxification, un traitement dont l’objectif est de débarrasser l’organisme des toxines environnementales grâce à de l’exercice, des séances de sauna et des vitamines. 

L’argent fédéral a été accordé à des chercheurs de l’Université d’Albany dans l’état de New York dont le principal responsable est M. David O. Carpenter, directeur de l’Institut universitaire pour la santé et l’environnement. Selon lui, le programme est une « étude préliminaire » dont l’objectif est de découvrir s’il existe des bases scientifiques à la thérapie développée par le fondateur de la Scientologie L. Ron Hubbard pour le programme de détoxification de l’église.

Il nous a expliqué que cette étude était la première du genre a être effectuée par des « personnes indépendantes… de manière rigoureuse et objective. » Grant et Carpenter sont tous deux médecins et travaillent pour l’université. Le programme de recherche relatif aux maladies des anciens combattants liées à la guerre du Golf est mené depuis leur bureau d’Annapolis dans le Centre Santé et bien-être de Severna Park, au sous-sol d’un bâtiment de Conte à quelques minutes de l’autoroute dans la petite ville de Parole.

Outre le financement fédéral, le programme obtient également de l’aide du Heroes Health Fund (« Fonds des héros pour la santé »), une organisation à but non lucratif présidée par l’acteur et scientologue John Travolta. Le groupe a financé des programmes similaires pour des responsables de la sécurité publique dans tout le pays, notamment un programme pour les pompiers du comté d’Anne Arundel (état du Maryland). Le programme d’Annapolis s’adresse particulièrement aux vétérans de la guerre du Golf qui souffrent de la maladie de la guerre du Golf, une condition reconnue par le département de la Défense et le département des Affaires aux anciens combattants américains.

Ce dernier département définit la maladie comme « un ensemble de conditions chroniques médicalement non expliquées qui peuvent comprendre fatigue, maux de tête, douleurs articulaires, indigestion, insomnie, vertiges, troubles respiratoires et problèmes de mémoire. » Les anciens combattants et les travailleurs de la sécurité publique ayant terminé le programme que The Capital a interviewés, nous ont dit que l’épuisement, les maux de tête, douleurs articulaires et troubles du sommeil dont ils souffraient auparavant, se sont considérablement améliorés après la détoxification. 
 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (1) | Permalien


Aujourd'hui, le site Cultures et Croyances a publié une interview de votre serviteur à la Une. Ca commence comme ça :


Interview sur Cultures et Croyances

La France a une approche bien particulière du phénomène sectaire. La scientologie est répertoriée comme secte en France. Avez-vous le même statut au sein des autres pays de l’Union Européenne?

La France est censée être un pays laïc qui garantit la liberté de culte à tous les citoyens. Malheureusement, ce qui existe sur le papier n’est pas forcément une réalité pour tous. La scientologie, en fait, n’est pas plus répertoriée comme « secte » qu’elle n’est répertoriée comme religion dans l’hexagone, puisque ni le mot « secte » ni le mot « religion » n’ont de définition juridique, et que l’Etat Français ne reconnaît aucun culte. En 1996, un rapport avait été publié par quelques parlementaires, dans lequel une « liste de 172 sectes » était dressée. Dedans étaient jetés pêle-mêle des églises baptistes, des groupes bouddhistes, l’Eglise de scientologie, etc. Cette liste, sans aucune valeur juridique, a été énormément critiquée par les institutions internationales, au point où en 2005, le Premier Ministre de l’époque avait publié une circulaire pour faire cesser son utilisation. Il faut quand même se rendre compte que la dernière « liste des sectes » en Europe avait été publiée le jour du Reichstagsbrandverordnung, c’est à dire l’ordonnance du 28 février 1933, par le gouvernement d’Adolph Hitler.

La scientologie en France est une religion au même titre que les autres religions présentes dans l’hexagone, et ceci même si certains médias se plaisent à jouer le jeu de ceux qui font leur beurre sur le rejet de l’autre. La secte, c’est la religion dont on veut se débarrasser, bien souvent pour des motifs qui échappent à l’honnêteté…

En ce qui concerne nos voisins européens, il est intéressant de noter qu’en Espagne, la scientologie est reconnue comme une religion, comme elle l’est au Portugal, en Italie, en Suède, en Autriche, et même en Allemagne ou les plus hautes juridictions l’ont reconnue comme telle. Aux Pays-Bas, elle est non seulement reconnue comme une religion, mais depuis le 17 Octobre 2013, elle est aussi reconnue comme étant d’utilité publique. En Angleterre, la Cour Suprême du Royaume-Uni l’a non seulement reconnue comme une religion, mais a en outre décidé que les mariages célébrés dans les chapelles scientologues avaient valeur légale, par une décision historique du 11 décembre 2013. Donc, alors que la scientologie existe officiellement en France depuis 1959, je pense qu’il serait temps de se poser des questions, cesser les amalgames fâcheux et essayer d’apprendre aussi de nos voisins.

Lire la suite sur le site cultures et croyances

Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Télévisions, plateaux et interviews

Commentaires (0) | Permalien


Parution de Belief, Law and Politics
Un livre vient de paraitre aux éditions Ashgate, intitulé : "Belief, Law and Politics; What Future for a Secular Europe?" (Croyance, Loi et Politique, Quel Futur pour une Europe Laïque ?). Oui, c'est en anglais. Vous pouvez le trouver ici : 
http://www.ashgate.com/isbn/9781472453464

Cet ouvrage comprend le rapport du projet Religare (un projet financé par la Commission Européenne, réunissant les plus grands experts de plusieurs disciplines touchant à la diversité religieuse et ses rapports avec les Etats européens : voir ici), ainsi que 28 contributions d'experts analysant, critiquant ou complétant ce rapport.

La première contribution est celle de Heiner Bielefeldt, Rapporteur Spécial de l'ONU sur la liberté religieuse, tandis que votre serviteur a écrit le dernier chapitre du livre. Mes amis disent que les éditeurs ont gardé le meilleur pour la fin :), et je ne me permettrais pas de leur donner tort, tout en disant très sincèrement que l'ensemble des contributions et le rapport lui-même sont d'une très grande qualité, si tant est que le sujet intéresse.

Notre Europe connait une diversité religieuse comme jamais auparavant, et cela crée parfois des tensions, justifiées ou non, que nous n'avions pas eu à connaître jusqu'alors. Ce livre explore à la fois les écueils rencontrés par les Etats européens face au fait religieux, et les bonnes pratiques qui ont émergé ces dernières années ci et là et qui certainement vont se généraliser dans l'avenir.


 
Eric Roux


Nancy Cartwright, la représentante de l'Eglise de Scientologie, le maire d'East Grinstead et les responsables du musée d'East Grinstead
Nancy Cartwright, la représentante de l'Eglise de Scientologie, le maire d'East Grinstead et les responsables du musée d'East Grinstead
Dimanche soir, pour clôturer le week-end du trentième anniversaire de l'Association Internationale des Scientologues, j'ai assisté au traditionnel concert de charité de Saint-Hill, en Angleterre. Etaient présent à vue de nez un petit millier de personnes venues de tous les recoins du Sussex, dont le maire d'East Grinstead (la ville ou se trouve le Manoir de Saint Hill) venu recevoir un chèque avec les dirigeants du musée d'East Grinstead, l'une des deux associations qui bénéficiaient des fonds récoltés pour le gala.

Nancy Cartwright, la voix de Bart Simpson  depuis plus de 20 ans, était la maitresse de cérémonie. Parmi les chanteurs et musiciens du gala, Kate Ceberano, star australienne aux nombreux disques d'or et de platine, et les Jive Aces, non seulement fidèles à leur (excellente) réputation, mais meilleurs que jamais, et accompagnés de la chanteuse Cassidy Janson qui elle aussi assure grave.

Je vous ai ramené quelques photos :
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (0) | Permalien


Pour l'instant pour les anglophones :


Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

La philosophie religieuse de Scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Hier, 2 octobre 2014, la CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme) a rendu son jugement dans l'affaire Eglise de Scientologie de Saint Petersbourg et autres contre Russie


L'Eglise de Scientologie gagne à nouveau contre la Russie à la Cour Européenne des Droits de l'Homme
Depuis de nombreuses années, le département de la justice de Saint-Petersburg avait refusé d'enregistrer l'Eglise de Scientologie de St Petersburg en utilisant divers prétextes administratifs. Bien que le caractère religieux de la Scientologie avait été reconnu précédemment par les autorités russes (notamment dans les précédentes affaires similaires gagnées par l'Eglise devant la CEDH), que la Ville de Saint-Petersburg avait fourni des éléments en faveur de l'Eglise, et que l'Ombudsman de Russie (équivalent du Défenseur des Droits chez nous) avait signalé le caractère arbitraire et illégal de la décision du Département de la Justice, le tribunal avait refusé d'annuler cette décision arbitraire, et la Cour d'appel de même.

L'Eglise et certains paroissiens avaient donc saisi la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Après avoir largement développé ses arguments la Cour Européenne a conclu qu'en refusant d'enregistrer l'Eglise de Scientologie de St Petersburg comme entité religieuse, la Russie avait violé l'article 9 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme (liberté de religion), "à la lumière" de l'article 11 (liberté d'association).

C'est la troisième victoire de l'Eglise de Scientologie face à la Russie à la CEDH pour des motifs similaires.
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Intervention à l'OSCE
Mardi et mercredi, je suis intervenu à Varsovie lors du meeting sur la mise en place de la dimension humaine (HDIM, Human DImension Implementation Meeting) de l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, organisme gouvernemental international regroupant 57 pays).

Vous pouvez trouvez le texte en anglais de mes deux interventions ici sur le site de l'OSCE:

http://www.osce.org/odihr/124659
et ici:
http://www.osce.org/odihr/124722

Ce sont deux versions assez similaires, la première lors de la séance sur la discrimination et l'intolérance, la deuxième lors de la séance sur la liberté religieuse.


Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Intervention à Washington sur la liberté religieuse en Europe
Vendredi 19 septembre, j'étais invité à m'exprimer lors de l'évènement annuel de la Table Ronde sur la Liberté de Religion à l'Internationale de Washington (IRF Roundtable). L'évènement avait lieu dans la Chambre de Représentants au Congrès Américain. Il était organisé par Christian Solidarity Worldwide, the Institute for Global Engagement, la Conférence des Evêques Catholique des Etats-Unis, le Bureau des Affaires Nationales de l'Eglise de Scientologie, International Christian Concern, l'Union des Conseils pour les Juifs de l'Ancienne Union Soviétique, Russian Ministries et l'Eglise des Adventistes du 7ème Jour.

150 invités étaient présents, leaders religieux, représentants d'ONG ou membres du gouvernement américain (notamment le Sénateur Trent Franks, le sénateur Frank Wolfs, Katrina Lantos, Présidente de la Commission US sur la liberté religieuse à l'internationale [USCIRF], etc.).

Je partageais le podium avec Ira Forman, envoyé spécial du Département d'Etat américain sur l'antisémitisme dans le monde (à ma droite sur la photo), Susan Kerr, représentante de Christian Solidarity Worldwide en Europe (à ma gauche), et Juris Pupcenocks, Professeur de relations internationales au Marist College à New York, et spécialiste de l'islamophobie (2ème en partant de la gauche). Le modérateur était le co-président de la table ronde, Greg Mitchell.


Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


En page 6 du dernier numéro du Monde des Religions, je vous encourage à lire le droit de réponse que la rédaction m'a proposé de publier. N'hésitez pas à l'acheter, le numéro entier est très intéressant.


Article dans le Monde des religions
Lire le droit de réponse :
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Télévisions, plateaux et interviews

Commentaires (0) | Permalien


1 2 3 4 5 » ... 15