Eric Roux, Scientologie
Le blog
Eric Roux
Eric Roux
Ministre du culte de L'Eglise de Scientologie, après 25 années passées dans le clergé de l'Eglise, Eric Roux est aujourd'hui le président de l'Union des Eglises de Scientologie de France et Vice Président du Bureau Européen de L'Eglise de Scientologie pour les affaires publiques et les droits de l'homme.
Ce blog est une initiative personnelle destinée aux gens qui s'intéressent à la spiritualité, ou à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la scientologie, à ceux qui pensent que la liberté de conscience est un droit fondamental qui mérite d'être défendu, à mes coreligionnaires ou encore à ceux qui sont curieux...

Cliquez pour en savoir plus

Pour lire des extraits :


Recherche


Partager ce site

Galerie (cliquez dessus pour plus d'images)


Derniers tweets
Eric Roux : Russia: Exploring Interfaith Dialogue and Freedom of Religion - A conference and debate https://t.co/JwO5VSblQh
Mercredi 22 Novembre - 12:37
Eric Roux : Report: Persecution of the Church of Almighty God in China https://t.co/gPuwxpO63s
Samedi 18 Novembre - 14:20
Eric Roux : scientologie : Article dans faith in faiths https://t.co/aBtIRbVE7m
Vendredi 17 Novembre - 13:31
Eric Roux : RT @ERStandLeague: https://t.co/DJgCB1rF0w scientology freedom fighter...
Vendredi 10 Novembre - 23:33
Eric Roux : Scientologie : la vérité sur l’affaire de Sardaigne - la fin d'une fake news: Voici une histoire qui mériterait...… https://t.co/1IuvGjeA0j
Mardi 7 Novembre - 21:58
Eric Roux : Interview: Top data protection international expert on the Hungarian Scientology case https://t.co/gatrF9XEcg
Samedi 4 Novembre - 18:48








Réflexions


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile
Maurice Cordier et la Scientologie
Le 23 août 2014, la Présidence de la République publiait un communiqué sur le décès de Maurice Cordier, célèbre (c'est lui par exemple qui avait prononcé le discours pastoral des funérailles du Général de Gaulle) prêtre catholique et résistant français, rendant "hommage à un grand personnage de cette épopée" (la libération), qui nous avait quittés 3 jours plus tôt.

Maurice Cordier, en 1977, était (et est toujours resté) un ami de la scientologie. Il avait écrit entre autres une attestation après ses premières rencontres avec l'Eglise, que j'ai retrouvée dans nos archives et que je vous fais partager : 

Invité par des amis, membres de l'Eglise de Scientologie, à visiter le siège de ladite église, situé 12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève, à Paris, j'atteste y avoir constaté les faits suivants :

1 - L'Eglise de Scientologie s'y présente elle-même comme une religion. On y affiche partout une tolérance religieuse et le respect des autres religions. Il existe une chapelle dans l’établissement ; sa décoration fait appel à des symboles religieux et sa disposition rappelle celle des lieux de prières et de recueillement offerts par les différents cultes. Un office y est organisé régulièrement.

2 - La structure de l'établissement apparait davantage comme celui d'une centrale d'action religieuse, que comme celui d'une Paroisse. On y trouve un accueil, des informations, des publications. Il y est organisé des cours d’initiation, à divers niveaux, ainsi ·que des sessions de formation et de perfectionnement ; des étudiants y poursuivent le but de devenir ministres de l'Eglise de Scientologie.

Une certaine analogie avec la  formation en usage dans d'autres religions peut être discernée.

3 - Les cours paraissent organisés selon une méthode rigoureuse ; un contrôle des connaissances est constamment pratiqué ; les procédés pédagogiques révèlent une élaboration certaine ; la doctrine qui est enseignée n'est empruntée à aucune autre science, mais semble avoir sa source dans la pensée du fondateur. Les « superviseurs » paraissent jouer davantage le rôle de « guides » dans les études que celui de professeurs.

4 - On y exerce également des "conseils pastoraux", qui présentent une analogie certaine avec la direction spirituelle pratiquée dans d'autres religions. Comme la direction spirituelle, ils se pratiquent sous la forme d’entretiens en particulier, où le ministre est en situation d’aide par rapport au demandeur. Ils se déroulent cependant selon une méthode qui leur est bien particulière. 

Leur méthode, qui semble peu adaptée au traitement des troubles mentaux, m'a paru s'adresser surtout à des sujets déjà sensibilisés et déjà décidés à poursuivre un progrès spirituel, par les voies proposées dans le « Crédo » de la Scientologie. Ces « conseils pastoraux » m'ont semblé ainsi s'apparenter à une certaine qualité d'exercices spirituels, qui exige des sujets une adhésion assez complète à l’idée scientologique et une confiance très large à l’auditeur que les reçoit.

5 - Cet auditeur a besoin de posséder à fond la méthode des « conseils pastoraux » et de la pratiquer honnêtement, faute de quoi il est peu probable qu'à long terme quiconque accepte de s'adresser à lui.

6 - Pour comprendre ce qui se passe à l’Eglise de Scientologie, il me paraît nécessaire d'acquérir une certaine connaissance de la doctrine, du contenu de l'enseignement et de la méthode spirituelle proposée.

Faute de quoi, l'originalité propre de l'Eglise de Scientologie risque d'échapper à l'observateur, qui serait alors tenté de recourir à des « assimilations hasardeuses », au mépris de la liberté de penser et de croire.


Ci-dessous l'original :

Maurice Cordier et la Scientologie

Maurice Cordier et la Scientologie

Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Archives histoire scientologie

Commentaires (0) | Permalien