Eric Roux, Scientologie
Le blog
Eric Roux
Eric Roux
Ministre du culte de L'Eglise de Scientologie, Eric Roux officie principalement au Celebrity Centre de Paris depuis une vingtaine d'années. Il est aujourd'hui le président de l'Union des Eglises de Scientologie de France.
Ce blog est une initiative personnelle destinée aux gens qui s'intéressent à la spiritualité, ou à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la scientologie, à ceux qui pensent que la liberté de conscience est un droit fondamental qui mérite d'être défendu, à mes coreligionnaires ou encore à ceux qui sont curieux...

Cliquez pour en savoir plus

Pour lire des extraits :


Recherche


Partager ce site

Galerie (cliquez dessus pour plus d'images)


Derniers tweets
Eric Roux : #scientologie Rencontre avec le Sheikh Hussein Laviv Abu Rukun, leader de la communauté Druze israélienne https://t.co/7NpuFm84Iu
Dimanche 9 Juillet - 13:36
Eric Roux : Rencontre avec le Sheikh Hussein Laviv Abu Rukun, leader de la communauté Druze... https://t.co/jJ4cEtZVpg https://t.co/TfFNPOOxuN
Dimanche 9 Juillet - 12:43
Eric Roux : Scientologie à l'Académie Européenne des Religions https://t.co/7QBZO1vRz0
Dimanche 25 Juin - 17:36
Eric Roux : Scientologie à l'Académie Européenne des Religions: J'étais récemment présent à Bologne,... https://t.co/eyBuyLPl9Z https://t.co/DYOeFueL7a
Dimanche 25 Juin - 17:04
Eric Roux : Scientific panel on Scientology at the European Academy of Religions in Bologna this morning.… https://t.co/ijYFi7Ki2F
Mercredi 21 Juin - 18:17
Eric Roux : RT @eu_are: #exnihilo panel "Freedom To Believe And Not To Believe" @janfigel @Moedas @hrw https://t.co/5XSUsVcvi7
Mercredi 21 Juin - 13:35








Réflexions


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Petite vidéo de nos amis allemands, traduite.


OSA est l’abréviation de « Office of Special Affairs » : le bureau des affaires spéciales. En américain, les affaires « spéciales » sont les affaires qui sortent du cadre interne d’une organisation. Les affaires juridiques, les relations avec les médias, avec les gouvernements, etc.

En fait, le bureau des affaires spéciales de l’Eglise comprend plusieurs départements : un département des relations publiques, qui s’occupe de répondre aux questions que les journalistes, le grand public ou des individus se posent au sujet de l’Eglise, qui fait connaître les programmes de l’Eglise à grande échelle.

Un autre département s’occupe des affaires juridiques, et a aussi pour objectif de s’assurer que les lois du pays sont respectées par les églises, notamment d’un point de vue administratif, que les Eglises aient une existence légale conforme avec les lois du pays dans lesquelles elles se trouvent.

Un autre département s’occupe de ce que l’Eglise appelle les « réformes sociales ». Il s’agit de tout un ensemble de programmes caritatifs entrepris ou parrainés par l’Eglise dans le but d’améliorer les conditions de nos sociétés. Cela comprend des programmes d’éducation et de prévention sur les dangers des drogues, des campagnes d’éducation sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, des programmes pour aider les gouvernements et la société civile à restaurer des valeurs morales et à résoudre le problème de la criminalité, des programmes de défense des droits de l’homme face aux abus psychiatriques, internements forcés, camisoles chimiques, électrochocs, etc. Et des tas d’autres programmes à travers le monde pour aider les gens à créer une société meilleure.

Et enfin il y a un département qui s’occupe de collecter et d’analyser des informations sur ces divers sujets, pour que l’Eglise puisse fonctionner avec une parfaite connaissance du terrain et de la société dans laquelle nous vivons.

Les programmes du Bureau des affaires spéciales, c’est 68 570 personnes qui sont informées chaque jour sur les dangers des drogues, ça veut dire 25 millions de personnes dans l’année. C’est 52 860 personnes par jour qui découvrent les abus perpétrés au sein de la psychiatrie. C’est 49 629 personnes par jour qui  apprennent les droits de l’homme grâce à nos programmes, c’est plus de 50 000 personnes par jour que l’on aide à redécouvrir les valeurs morales et le respect de soi. Alors, c’est sûr, ça peut ne pas plaire à tout le monde. Mais c’est efficace et les gens de bien ne chercheront pas à salir ces programmes. OSA poursuit le même objectif que l’ensemble des scientologues, ce sont les buts de la scientologie : "un monde sans folie, sans criminalité, sans guerre, dans laquelle les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits et dans lequel l’homme soit libre d’atteindre des sommets plus élevés".

Eric Roux