Eric Roux, Scientologie
Le blog
Eric Roux
Eric Roux
Ministre du culte de L'Eglise de Scientologie, après 25 années passées dans le clergé de l'Eglise, Eric Roux est aujourd'hui le président de l'Union des Eglises de Scientologie de France et Vice Président du Bureau Européen de L'Eglise de Scientologie pour les affaires publiques et les droits de l'homme.
Ce blog est une initiative personnelle destinée aux gens qui s'intéressent à la spiritualité, ou à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la scientologie, à ceux qui pensent que la liberté de conscience est un droit fondamental qui mérite d'être défendu, à mes coreligionnaires ou encore à ceux qui sont curieux...

Cliquez pour en savoir plus

Pour lire des extraits :


Recherche


Partager ce site

Galerie (cliquez dessus pour plus d'images)


Derniers tweets
Eric Roux : J'aime une vidéo @YouTube : "A vallások üldözésének katasztrófális következményei - Szcientológia" à l'adresse
Samedi 9 Décembre - 23:33
Eric Roux : Hungarian governmental party leader crackdown on Islam https://t.co/wt62UK9gJI
Mardi 28 Novembre - 20:52
Eric Roux : Russia: Exploring Interfaith Dialogue and Freedom of Religion - A conference and debate https://t.co/JwO5VSblQh
Mardi 28 Novembre - 10:14
Eric Roux : NGOs Condemn Persecution in China and Propaganda in Korea, Hong Kong, and Taiwan against the Church of Almighty God https://t.co/sesobI0gCw
Mardi 28 Novembre - 09:00
Eric Roux : Russia: Exploring Interfaith Dialogue and Freedom of Religion - A conference and debate https://t.co/JwO5VSblQh
Mercredi 22 Novembre - 12:37
Eric Roux : Report: Persecution of the Church of Almighty God in China https://t.co/gPuwxpO63s
Samedi 18 Novembre - 14:20








Réflexions


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile
Scientologie à l'Académie Européenne des Religions 2017
Scientologie à l'Académie Européenne des Religions 2017
J'étais récemment présent à Bologne, en Italie, pour l'"Ex Nihilo Conference" de la Nouvelle Académie Européenne des Religions (European Academy of Religions). Cette nouvelle entité regroupe des centaines d'universitaires européens (et d'autres qui viennent d'au delà les frontières de l'Europe), experts dans de nombreuses disciplines ayant trait à l'étude des religions (sociologie des religions, histoire des religions, droit des religions ou droit canonique, théologie, etc.). Cette conférence se déroulait sur 5 jours, sous le haut patronage du Parlement Européen, sous le patronage de la Commission Européenne, de la Présidence Italienne du G7, de l'UNESCO, et d'autres prestigieux partenaires dont de nombreuses universités européennes.

Le mercredi 21 juin, juste avant le discours central de Romano Prodi, ancien premier ministre italien, s'est déroulé une session spéciale sur la scientologie : "Scientologie, Ethique et Esthétique". Trois professeurs italiens se sont succédés pour cela : Massimo Introvigne, président du CESNUR ; Luigi Berzano, Professeur à l'Université de Turin ; Silvio Calzolari, affilié à la faculté Théologique de l'Italie Centrale à Rome.

Massimo Introvigne
Massimo Introvigne
Massimo Introvigne a commencé par décrire de nombreux aspects de la scientologie liés aux arts visuels, expliquant que les écritures de scientologie de L. Ron Hubbard contenaient de nombreuses références sur le rôle de l'Art dans l'élévation spirituelle, ainsi que des outils pratiques pour les artistes que les scientologues utilisent régulièrement dans leurs activités artistiques. Il a passé en revue le travail de plusieurs artistes scientologues qu'il avait bien souvent interviewés personnellement, comme Gottfried HelnweinCarl Roehrig, le sculpteur D Yokishawa, et d'autres, pour en extraire ce qui d'après lui était sacré, du point de vue de la scientologie, dans leur art. Il a ensuite développé le sujet de l'esthétique du sacré que l'on retrouve dans les nouvelles Eglises de scientologie appelées "Eglises Idéales", ou dans des lieux religieux spécifiques comme FLAG, en Floride, qui contient des dizaines de sculptures illustrant les fondements philosophiques et religieux de la Scientologie (voir ici). Il a conclu en disant que la scientologie "créait et cultivait une communauté d'artistes, et faisait plus que leur offrir des conseils pratiques", en leur permettant d'explorer leur nature spirituelle et ainsi reprendre une causalité perdue sur leur vie.

Professor Luigi Berzano
Professor Luigi Berzano
Le professeur Luigi Berzano a donné une conférence sur "l'Esthétique de l'espace de la scientologie", en partant du principe que "la nature esthétique appartient spécifiquement et en premier lieu aux formes spirituelles et religieuses telles que la scientologie", et que "les sciences sociales devraient s'y référer en priorité". Il a expliqué les divers lieux sacrés qu'on retrouve dans chaque Eglise de scientologie, leur relation avec les écritures sacrées de la religion scientologue, et l'utilisation de l'esthétique dans la création de tels espaces. Il a conclu en disant : "Chaque Eglise de scientologie a pour objectif de donner forme et vie à la vision de Hubbard, et d'être un lieu de pratique du culte, un lieu de recherche et de liberté spirituelles ; chacune est une pierre angulaire d'un monde nouveau, meilleur".

Silvio Calzolari
Silvio Calzolari
 
Pour finir, le professeur Calzolari a exploré l'éthique de scientologie telle qu'elle a été développée par son fondateur L. Ron Hubbard. Il l'a décrite de cette manière :  "La mission de l'éthique religieuse de scientologie est d'augmenter la conscience de l'homme, afin de restaurer sa condition d'harmonie éthique. Le salut spirituel dépend de la connaissance de soi, des relations avec les autres et du sentiment d'appartenance à l'univers tout entier". Il a décrit la place de l'éthique scientologue dans le système philosophique global que forme la scientologie, et a insisté sur la haute rationalité qu'il y a trouvée. Il a finalement conclu, après un long exposé sur les fondements de la scientologie : "Je ne suis pas scientologue, mais je dois dire qu'ayant étudié ce qu'est réellement la scientologie, j'en suis un véritable supporter."

Germana Carobene
Germana Carobene
J'ai pu échanger avec de nombreux universitaires après la conférence : unanimement l'accueil était très positif et ils étaient extrêmement intéressés par le sujet. Un grand universitaire qui occupe aujourd'hui de hautes fonctions internationales est venu me voir pour me confier, enthousiaste : "C'est formidable, vous avez maintenant de réels supporters culturels parmi les universitaires européens, qui ne sont pas scientologues mais reconnaissent le travail que vous effectuez dans la société. C'est comme l'Eglise catholique, mais vous avez été plus rapide..."

Après le discours de Romano Prodi, une séance était dédiée à "la signification de la religion dans la loi des sociétés multiculturelles". Durant cette séance, Germana Carobene, Professeure à l'Université de droit canonique de Naples, s'est exprimée sur la jurisprudence belge en matière de religion. Elle a conclu que la dernière décision belge concernant la scientologie, une décision qui a complètement acquitté l'Eglise de scientologie belge, l'Eglise de Scientologie Internationale et une douzaine de leurs membres en mars 2016, constituait "une des plus importantes décisions en ce qui concerne l'affirmation judiciaire de la liberté de religion".

Germana Carobene et Eric Roux
Germana Carobene et Eric Roux

Eric Roux