Eric Roux, Scientologie
Le blog
Eric Roux
Eric Roux
Ministre du culte de L'Eglise de Scientologie, après 25 années passées dans le clergé de l'Eglise, Eric Roux est aujourd'hui le président de l'Union des Eglises de Scientologie de France et Vice Président du Bureau Européen de L'Eglise de Scientologie pour les affaires publiques et les droits de l'homme.
Ce blog est une initiative personnelle destinée aux gens qui s'intéressent à la spiritualité, ou à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la scientologie, à ceux qui pensent que la liberté de conscience est un droit fondamental qui mérite d'être défendu, à mes coreligionnaires ou encore à ceux qui sont curieux...

Cliquez pour en savoir plus

Pour lire des extraits :


Recherche


Partager ce site

Galerie (cliquez dessus pour plus d'images)


Derniers tweets
Eric Roux : scientologie : Article dans faith in faiths https://t.co/aBtIRbVE7m
Vendredi 17 Novembre - 13:31
Eric Roux : RT @ERStandLeague: https://t.co/DJgCB1rF0w scientology freedom fighter...
Vendredi 10 Novembre - 23:33
Eric Roux : Scientologie : la vérité sur l’affaire de Sardaigne - la fin d'une fake news: Voici une histoire qui mériterait...… https://t.co/1IuvGjeA0j
Mardi 7 Novembre - 21:58
Eric Roux : Interview: Top data protection international expert on the Hungarian Scientology case https://t.co/gatrF9XEcg
Samedi 4 Novembre - 18:48
Eric Roux : https://t.co/CMKea6tDQv On Religious Freedom in China #freedomofreligion #ReligiousFreedom #FoRB
Jeudi 2 Novembre - 21:09
Eric Roux : Scientologie : la vérité sur l’affaire de Sardaigne - la fin d'une fake news https://t.co/v40tt72HnN
Mercredi 1 Novembre - 21:58








Réflexions


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

Le 3 juillet, j'étais invité pour faire partie d'un panel dédié à la scientologie à l'Université de Sussex à Brighton, durant la conférence annuelle du Département de Sociologie des Religions de la British Sociological Association.


Conférence sur la Scientologie à Brighton
Le thème de ma présentation était un développement sur les moyens mis en oeuvre par l'Eglise pour surmonter la ou les crise(s), en les comparant avec ceux employés par d'autres religions. Mes co-panélistes ont pour leur part développé sur l'histoire de la Scientologie (Donald travaille dans le domaine de l'histoire des religions) et les percées effectuées par l'Eglise dans le domaine de la liberté de religion et de conviction (Alessandro est Docteur en Droit spécialiste des Droits de l'Homme). Ici le programme: http://socrel.org.uk/socrel-2014-religion-and-crisis-2-4-july-2014-at-the-university-of-sussex/  

Il semblerait que ces dernières années, la Scientologie fasse l'objet d'un intérêt croissant de la part des universitaires, qui la considèrent aujourd'hui comme une religion à prendre en compte absolument dans l'étude des religions, que ce soit en sociologie, en histoire des religions, voire en philosophie et en sciences politiques.

Hier, j'étais invité à participer à une conférence interreligieuse organisée par l'Association Musulmane Ahmadiyya de France dans la ville d'Epernay, en Champagne.


Conférence interreligieuse à Epernay
Le thème choisi était "L'amour de la patrie fait-il partie de la foi". Différents intervenants ont développé sur ce thème, du point de vue de leur foi, ou, pour le sociologue Romain Sèze, spécialiste de l'Islam, du point de vue de la sociologie.

Voici le texte de mon intervention (bien que lors de mon intervention, je me sois éloigné du texte, le sens général était sensiblement le même) :
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

La philosophie religieuse de Scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Hier, samedi 3 Mai, la nouvelle Eglise de Sydney a été inaugurée.


Ouverture de la nouvelle Eglise de Scientologie de Sydney
Plus de 2500 scientologues sont venus de toute l'Australie pour l'inauguration, en présence de David Miscavige, leader ecclésiastique de la religion scientologue, Julie Owens, députée du Parlement australien, Dr. Sev Ozdowski, President du Conseil Australien des Droits de l'Homme pour l'éducation, Mme Kalisi Bese, manager du Service de Soutien et de Protection de la Jeunesse, et Bill Allen, ainé aborigène de la communauté des Dunghutti. Extraits des discours d'ouverture :
Eric Roux


Belle semaine pour la liberté de religion
Pourquoi donc le blog des droits de l'homme du Conseil de l'Europe a-t-il titré "dancing in the pews" ("Ca danse dans les églises", "pews" signifiant les "bancs" d'Eglise) vendredi dernier ? (voir ici)

Eh bien, c'est une longue histoire, qui aurait du finir mal, mais qui finit bien. Pour faire court, il y a environ 3 ans, un député Français, Rudy Salles, avait été nommé rapporteur sur "la protection des mineurs face à l'influence sectaire", à l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe (47 pays représentés). Comme annoncé par ses compères de la Miviludes, il s'agissait de trouver un point d'accord pour exporter dans toute l'Europe le modèle français très discriminatoire à l'encontre des minorités religieuses et spirituelles, et créer un observatoire européen des minorités religieuses basé sur le modèle de la Miviludes. Les mineurs servaient de prétexte, parce que tout le monde est généralement d'accord lorsqu'il s'agit de protéger les enfants, fut-ce d'un danger imaginaire alors que de vrais dangers assaillent notre jeunesse quotidiennement.

Sans surprise, le rapport qui résultait du "travail" de Rudy Salles, était complètement discriminatoire et contraire à tous les standards internationaux et européens en matière de liberté de religion et de non-discrimination, principes fondateurs du Conseil de l'Europe. Lorsqu'il a été rendu public, le 3 mars dernier, le rapport a soulevé une pléthore de lettres de protestations, plus de 80 ONGs nationales et internationales s'étant mobilisées pour alerter les parlementaires sur les dangers de cette approche discriminatoire.

Bien sûr, Rudy s'est empressé de dire que toutes ces ONGs étaient des sectes... Ainsi les Sikhs de United Sikhs, l'Alliance Evangélique Européenne, l'ancien Président de la Fédération Protestante de France, les Hindouistes, le Groupe Helsinki de Moscou (qui fut l'un des groupes dissidents les plus héroïques pendant l'Union Soviétique), l'Union des Conseils pour les Juifs dans l'ancienne Union Soviétique, le Synode Fédéral des Eglises Protestantes et Evangéliques de Belgique, l'Initiative Musulmane Européenne pour la Cohésion Sociale (EMISCO) et beaucoup d'autres se sont tous vus relégués au rang des "sectes" par un Rudy Salles passablement furax de s'être ainsi fait épinglé.

Le rapport contenait deux propositions qui étaient mises au vote le jeudi 10 avril 2014 lors de l'Assemblée plénière. D'abord, une "résolution" (sorte de "déclaration politique" de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, dont les pays membres peuvent s'inspirer pour créer leur législation), et une "recommandation", laquelle est envoyée au Comité des Ministres du Conseil de l'Europe. Le Comité, organe dirigeant du Conseil de l'Europe (les 47 gouvernements des Etats membres y sont représentés par leurs ministres des affaires étrangères respectifs), doit ensuite prendre position sur la recommandation qui lui est adressée.

A l'issue de débats houleux et malheureusement plutôt dégradants pour l'image de la France, la recommandation a été rejetée par l'Assemblée le jeudi 10 avril, et la résolution a été adoptée uniquement après avoir été complètement transformée pour correspondre aux standards européens en matière de droits de l'homme. Ainsi, toutes les recommandations discriminatoires du député Rudy Salles ont disparu du texte, pour être remplacées par des paragraphes appelant à la protection des minorités religieuses et à la lutte contre la discrimination, ainsi que rappelant le droit des parents à éduquer leurs enfants selon leurs propres convictions religieuses ou philosophiques. 

Du texte de Rudy, il ne reste que le titre, et c'est tant mieux. Je ne peux résister à vous citer un extrait de la résolution adoptée par l'Assemblée :

"9. L'Assemblée invite les Etats membres à veiller à ce qu'aucune discrimination ne soit autorisée en raison du fait qu'un mouvement est considéré ou non comme une secte, à ce qu'aucune distinction ne soit faite entre les religions traditionnelles et des mouvements religieux non traditionnels, de nouveaux mouvements religieux ou des «sectes» s'agissant de l'application du droit civil et pénal, et à ce que chaque mesure prise à l'encontre de mouvements religieux non traditionnels, de nouveaux mouvements religieux ou de «sectes» soit alignée sur les normes des droits de l'homme telles qu'elles sont consacrées par la Convention européenne des droits de l'homme et d'autres instruments pertinents protégeant la dignité inhérente à tous les êtres humains et l'égalité de leurs droits inaliénables."

Par ailleurs, certains parlementaires se sont illustrés dans leur défense du principe de non-discrimination à l'égard des minorités religieuses. Valeriu Ghiletchi, député moldave et President du Comité des Affaires Sociales à l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, s'est exprimé ainsi alors que Rudy Salles refusait tout compromis pendant les débats, pensant certainement "passer en force", juste avant le vote sur la recommandation :

"Chers collègues, cher M. Salles, c’est une triste journée pour moi. J’appartiens à une minorité religieuse. À l’époque, en Union soviétique, on disait que j’appartenais à une secte. Je regrette qu’aujourd’hui, une telle recommandation puisse être présentée par notre Assemblée. Si nous ne voulons pas mettre en danger nos citoyens, il faut rejeter cette recommandation. Comment voulez-vous accepter un texte qui attaque les personnes sur la base de leurs convictions religieuses ? C’est extrêmement triste."

L'Assemblée l'a entendu, et a rejeté la recommandation. Belle semaine pour la liberté de religion.

Lire:
La résolution finale telle qu'adoptée par l'Assemblée
Le communiqué de presse du European Interreligious Forum for Religious Freedom et du All Faith Network (en Français)

Voir:

L'intervention initiale du député moldave Valeriu Ghiletchi
L'intervention initiale du député norvégien Morten Wold
L'intervention initiale du député anglais Brian Binley


Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Présentation Scientologie lors de la Conférence INFORM à la London School of Economics and Political Science
Le 2 février, j'étais invité à donner une présentation sur les évolutions de la Scientologie dans le monde pendant les 25 dernières années dans le cadre du colloque annuel d'INFORM (Information Network Focus on Religious Movements), qui fêtait ses 25 ans dans la très prestigieuse London School of Economics and Political Science (LSE) à Londres.

Ce colloque réunissait plus d'une centaine d'universitaires venus du monde entier, des responsables du gouvernement britannique, des responsables des églises établies en Angleterre, des responsables de la police, etc.

Pour ceux qui lisent l'anglais, vous pouvez ici vous renseigner sur INFORM, et sur sa fondatrice, Eileen Barker, titulaire d'un doctorat en sociologie des religions, professeur émérite à la LSE, décorée comme officier de l'Ordre de l'Empire Britannique : http://www.inform.ac/

Et le texte de mon intervention en anglais :
Eric Roux


22 Janvier 2014 – Communiqué de Presse – Pour diffusion immédiate


L’Etat Français vient d’être condamné par le Tribunal de Grande Instance de Paris à verser plus de 40 000 euros à quatre scientologues, à l’Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie-Celebrity Centre et à la librairie SEL qui commercialise les ouvrages de Scientologie en France, pour déni de justice dans une affaire pour laquelle ces personnes physiques et morales ont été condamnées par une décision de la Cour de Cassation du 16 octobre 2013.
 
Pour le porte-parole de l’Eglise de Scientologie en France, le Révérend Eric Roux, « il s’agit d’une décision qui prouve le caractère inéquitable de cette procédure, aussi bien que les atteintes aux droits fondamentaux des scientologues qui ont émaillé cette affaire depuis le début. En outre, nous sommes en ce moment en train de formuler une requête complète devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, une plainte pour vol d’éléments cruciaux du dossier est actuellement instruite par le Tribunal de Grande Instance de Paris, et vont aussi être portées devant la Cour d’Appel les demandes illégales du parquet de Paris en 2009 à l’encontre de l’Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie - Celebrity Centre et de la Librairie SEL. »
 
Le 17 Octobre 2013, l’Etat Français avait déjà été condamné pour déni de justice à verser à plusieurs scientologues plus de 35 000 euro dans une autre affaire qui avait duré 21 ans et qui avait fini par un non-lieu général, confirmé par la Cour de Cassation en Mars 2010, concernant l’ensemble des scientologues mis en cause.
 
L’Eglise de Scientologie est installée en France depuis 1959, compte aujourd’hui des dizaines de milliers de membres dans le pays et n’a jamais cessé de croître depuis cette époque. Elle représente plus de 11000 Eglises, missions et groupes à travers 167 pays, pour des millions de membres internationalement. Le 12 décembre dernier, la Cour Suprême du Royaume-Uni a rendu une décision historique reconnaissant la Scientologie comme une religion et ses chapelles comme des lieux de culte.
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


14/12/2013

Avec B Lavilliers et A de Caunes. Extrait.


Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (-1) | Permalien


Comme cela a été relaté par de nombreux médias en France hier et aujourd'hui, le 11 décembre 2013, la Cour Suprême a reconnu la scientologie comme l'une des religions de Grande Bretagne, et déclaré que ses chapelles étaient des lieux de culte dans lesquels les scientologues pouvaient se marier. En Angleterre, le mariage religieux est légal et peut produire les mêmes effets de droit que le mariage civil.


Royaume-uni: la Cour Suprême reconnait la scientologie comme une religion
Tous les scientologues britanniques peuvent maintenant célébrer leur mariage avec leur famille et leurs amis au cours d’une cérémonie religieuse dans la chapelle de l’Eglise de scientologie de Londres.

Dans la décision extrêmement motivée, les juges rappellent quelques principes de scientologie. Extraits :

"16. La première Église de Scientologie a été fondée en 1954 aux États-Unis par L Ron Hubbard, et la doctrine de l'Église est basée sur ses écrits et des enregistrements de ses conférences. Il y a maintenant des milliers d'églises de Scientologie dans plus de 160 pays. la Scientologie implique la croyance en un pouvoir surnaturel, aussi connu comme Dieu, l'Être suprême ou le Créateur. La compréhension du Créateur est réalisable uniquement par l'éveil spirituel, et le but de la Scientologie est d'aider ses membres à obtenir une telle illumination. La Scientologie affirme que l'accomplissement du salut spirituel n'est possible que par des étapes successives menant à cette illumination. À cet égard, elle ressemble quelque peu au bouddhisme. Progresser à travers ces états spirituels rapproche le croyant de Dieu.
(...)
60. Avec l'approche que j'ai prise concernant le sens de la religion, les preuves sont amplement suffisantes pour montrer que la Scientologie entre dans ce cadre."


Et les juges de rappeler le credo de l'Eglise de Scientologie et d'en citer des extraits :

"Nous, membres de l’Église, croyons
 
Que tous les hommes, quelle que soit leur race, couleur, croyance ont été créés avec des droits égaux ; 
 
Que tous les hommes ont le droit inaliénable d’exercer leurs propres pratiques religieuses ;
 
(…)
 
Que tous les hommes ont le droit inaliénable de penser librement, de parler librement, d’écrire librement leurs propres opinions et de s’opposer, de se prononcer ou d’écrire sur les opinions des autres ;
 
Que tous les hommes ont le droit inaliénable de créer leur propre espèce ;
 
Que les âmes des hommes ont les droits des hommes ;
 
(…)
 
Et que rien de ce qui est inférieur à Dieu n’a le pouvoir de suspendre ou d’ignorer ces droits, de façon ouverte ou couverte."

La décision de la Cour Suprême rappelle les principes d’égalité et de non-discrimination dans les questions religieuses. Cette décision garantit que l’Eglise de scientologie et les scientologues ne seront pas traités différemment d’autres religions et que leurs paroissiens bénéficieront des mêmes droits.
 
En établissant que la Scientologie est une religion et que sa chapelle (chaque église dans le monde dispose d’une chapelle) est un lieu de culte, la Cour Suprême a déterminé que la définition de la religion et du culte doit être moderne et suffisamment large pour englober les religions pratiquées par la majorité de la population mondiale. 

Pour ceux qui veulent lire la décision en Anglais :
 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


En amont de la journée internationale des Droits de l’Homme de l’ONU, l’Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie–Celebrity Centre de Paris a organisé une conférence intitulée « Education aux droits de l’Homme : connaissance et reconnaissance des droits fondamentaux. » Artistes de renommée internationale, représentants d’organisations internationales, journalistes et responsables associatifs se sont succédés pour évoquer la nécessité de faire des Droits de l’Homme des droits connus par tous pour qu’ils deviennent une réalité partout, toujours.


Conférence sur l’éducation aux Droits de l’Homme à l’Eglise de Scientologie
Le pianiste de renommée internationale Cyprien Katsaris, Artiste de l’UNESCO pour la Paix, Commandeur de l’Ordre de Mérite du Grand-Duché de Luxembourg, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres et Médaille Vermeil de la Ville de Paris, de passage à Paris entre un concert à Shanghai et un autre en Allemagne, a ouvert la conférence par un récital improvisé à la manière des pianistes classiques d’antan. Il a ensuite rappelé que pour lui, la musique était un formidable vecteur de promotion des Droits de l’Homme, de par son caractère universel et non discriminatoire. 
 
L’intervention suivante fut celle de Doudou Diène, Vice-Président du Conseil scientifique de l’Institut international de recherche, politique de civilisation du Centre Edgar Morin, ancien directeur du département interculturel de l’UNESCO et ancien Rapporteur spécial de l’ONU sur la discrimination, actuellement expert indépendant de l’ONU. 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Actions sociales de l'Eglise de scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Ouverture à Karmiel (Israël) d’un nouveau Centre de Scientologie

Israël.- Les responsables des communautés druze et scientologue ont participé à l’inauguration du Centre de Scientologie du district nord d’Israël à Karmiel le 9novembre  dernier. L’honorable Sheikh Hussein Laviv Abu-Rukun, président du conseil druze et fondateur de l’Association pour la préservation de l’histoire druze, a expliqué comment il avait entendu parler de la Scientologie et pourquoi il avait été à l’origine des premières actions communes réunissant bénévoles druzes et scientologues en Israël. Lors de ses voyages à travers le monde pour découvrir différentes religions, philosophies et croyances, il a été fasciné par le mouvement de la Scientologie, ses membres et son fondateur, Ron Hubbard, philosophe et humaniste. Il a constaté une ressemblance frappante entre les valeurs et les philosophies des communautés druzes et scientologues.

Le Sheikh Abu-Rukun a évoqué la longue histoire des Druzes au Moyen-Orient et leur code moral reposant sur le courage, l’intégrité, l’honnêteté et le sens du devoir, ce qui les amène à soutenir les améliorations dans les pays où ils vivent.

« Depuis ma première rencontre avec ceux qui suivent les enseignements de Ron Hubbard, j’ai toujours rencontré des scientologues enthousiastes et ouverts, qui poursuivent avec ardeur leur mission de redresser les torts dont ils sont témoins, et qui organisent et développent des activités humanitaires sur les cinq continents », a-t-il dit. « Je me suis abreuvé à cette sagesse depuis lors, et j’ai fait connaître cette sagesse autour de moi en Israël et ailleurs – une sagesse de pureté qui ne néglige aucune des barrières qui empêchent le progrès de l’humanité ou l’amour du prochain. Ron Hubbard et les scientologues font tout ce qu’ils peuvent pour démontrer et diffuser la vérité : tous les hommes ont été créés libres et égaux. Cette vérité fondamentale trouve un écho auprès des Druzes, qui aspirent à être reconnus comme égaux à tous points de vue. »

La vérité sur la drogue : Mohammed Abuelheja, coordinateur national des bénévoles du mouvement de jeunes Hano’ar Ha’oved Ve’halomed, a lancé la campagne La Vérité sur la drogue, parrainée par la Scientologie, dans sa ville de Tamra. Il a expliqué l’importance de cette campagne et la façon dont la Scientologie réduit les différences et réunit des gens venus de tous horizons :« En mon nom, au nom des jeunes de la communauté arabe en général et des jeunes de Tamra en particulier, j’aimerais féliciter les résidents du district nord d’Israël pour l’inauguration de ce Centre de Scientologie à Karmiel. Nous sommes ici, Juifs et Arabes de tout le pays, venus de la ville ou de la campagne, pour célébrer cette occasion. Il existe de nombreuses différences entre nous, mais le but ultime de toute l’humanité est une société meilleure, une société sans criminalité, une société dont les membres sont libres d’atteindre des sommets plus élevés, et tel est l’objectif qui nous réunit ici. » « Il y a de nombreux programmes contre la drogue, mais la différence avec nos actions, ce sont les outils eux-mêmes et l’esprit de bénévolat. Venez et apprenez des scientologues comment faire changer la société. La consommation de drogue à Tamra a baissé de 70% depuis 2008, début de nos actions La Vérité sur la drogue dans la ville. Je veux vous remercier du fond du cœur. Grâce à vous, nos actions communes se sont étendues à toute la ville et nous aident à atteindre notre objectif : une bonne société, une société courageuse, qui prend soin de ses membres et tient ses promesses vis-à-vis d’eux. »

Shlomi Leibovitch, directeur du Centre de Scientologie d’Israël, a félicité les responsables du nouveau Centre et leur a souhaité, ainsi qu’à tous les habitants de la région, beaucoup de succès grâce à la mise en œuvre des outils qui sont maintenant à leur disposition. « Ce Centre est une étape et un symbole d’espoir et d’un avenir meilleur pour Karmiel et sa région », a-t-il déclaré. « La Scientologie, c’est avant tout une connaissance : la connaissance véritable et pratique de la vie elle-même. Cette connaissance est destinée à tous. Pour Ron Hubbard, personne n’a le monopole de la connaissance ou de la sagesse : elle est accessible à toute personne qui la recherche. Ce Centre est à votre service et au service de tous les habitants du district nord. La Scientologie croit en l’Homme où qu’il soit et les principes de Scientologie enseignent que toute personne mérite une chance égale de comprendre, de progresser et de mener une vie heureuse. »

Les scientologues sont actifs en Israël depuis plus de 40 ans. Le Centre de Scientologie d’Israël a été inauguré le 21 août 2012. Situés dans le célèbre théâtre de l’Alhambra, ses locaux sont conçus à la fois pour aider les scientologues dans leur parcours vers la liberté spirituelle et pour accueillir des activités tournées vers la collectivité. C’est un lieu de rencontre pour les personnes de toutes religions désireuses de travailler ensemble sur des initiatives humanitaires.

Eric Roux


L'Eglise de Scientologie reçoit le prix de l'excellence religieuse par le Ministre de l'intérieur de Taiwan
Avec un peu de retard, je vous informe de la remise du Prix de l'Excellence Religieuse (Religious Excellence Award) par le Ministre de l'Intérieur de la République de Chine de Taiwan à l'Eglise de Scientologie pour sa "contribution exceptionnelle à la société", le 10 septembre dernier.

C'est la 10ème année consécutive où le Ministère de l'intérieur de Taiwan reconnait l'Eglise de Scientologie pour ses actions caritatives et son travail dans la communauté.

L'année passée, les scientologues de Taiwan ont donné des conférences, ateliers et séminaires de prévention sur les dangers des drogues dans plus de 64 écoles, touchant plus de 14 000 étudiants. 

Ils ont aussi conduit des programmes scolaires sur les droits de l'homme dans 188 écoles auprès de 21 000 étudiants, tandis que l'ensemble de leurs programmes sur les droits de l'homme ont touché 129 000 étudiants.

Plus d'infos sur nos programmes sur scientologie.fr
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Actions sociales de l'Eglise de scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Conférence sur le traitement des minorités religieuses en Europe
Mercredi dernier, j'étais l'un des intervenants dans une conférence à Bruxelles, organisée par le "European Interreligious Forum for Religious Freedom" (EIFRF ), United Sikh International, Federation Pro Europa Christiana, European Muslim Initiative for Social Cohesion (EMISCO ), Coordination des Associations et des Citoyens pour la Liberté de Conscience (CAPLC Europe ), Forum for Religious Freedom Europe (FOREF ) et Soteria International

Le modérateur de la conférence était le père Aelthwine, de l'Archidiocèse Orthodoxe d'Antioche d'Europe. Les autres speakers étaient Bashy Quraishy (Secretaire General - EMISCO – Strasbourg et Président du conseil d'administration du European Network Against Racism – Bruxelles), Jasvir Sing (United Sikhs International) and Paul Herzog Von Oldenburg (Coordinateur : International Federation, Pro Europa Christiana), Patricia Duval (Avocate – Spécialiste en Droits de l'Homme européens et internationaux), Juan Ferreiro Gualgueira (Professorat en loi ecclésiastique à l'université de La Corogne - ancien Directeur adjoint pour la promotion de la liberté religieuse au Ministère de la Justice espagnol), Alessandro Amicarelli (Docteur en droit - avocat au Barreau d'Italie et à la Société des Avocats d'Angleterre et du pays de Galles) et Hans Noot (President de la Gerard Noodt Foundation - Membre du Conseil d'Administration de l'ICRLS ).

La salle était pleine à craquer et la conférence qui a duré toute l'après-midi était non seulement très intéressante, mais surtout tournée vers l'action.

Vous pouvez retrouver le texte de mon intervention (en anglais) ici :  http://www.eifrf-articles.org/Mistreatments-of-religious-minorities-the-French-Model_a67.html

En vous déplaçant un peu sur le site, vous trouverez aussi les textes des autres interventions.
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


LA SCIENTOLOGIE EST PLEINEMENT RECONNUE COMME RELIGION ET ASSOCIATION D’UTILITE PUBLIQUE EN HOLLANDE


17 Octobre : NOUVELLE RECONNAISSANCE DE LA SCIENTOLOGIE EN EUROPE
La Cour d’Appel fiscale d’Amsterdam a rendu aujourd’hui 17 octobre 2013 une décision historique dans laquelle elle conclut que : «  L’Eglise de Scientologie d’Amsterdam est confirmée comme étant une association d’utilité publique parce qu’il s’agit d’une association dont les activités sont uniquement de nature ecclésiastique ou philosophique. »
 
L’année dernière, le tribunal de Haarlem avait déjà confirmé que les services de Scientologie sont de nature religieuse. Aujourd’hui, les juges ont établi que l’objectif des services de Scientologie n’est pas différent de celui des activités religieuses d’autres organisations ecclésiastiques et que, de ce fait, l’Eglise doit bénéficier du même traitement.
 
En France, le porte-parole de l’Eglise de Scientologie, Eric Roux, a salué cette décision : « Le fait que cette décision historique, chez l’un de nos voisins européens, tombe moins de 24 heures après la décision hautement critiquée de la Cour de Cassation française concernant la Scientologie, démontre que la France s’est enfermée dans une posture idéologique stérile,  alors que chez nos principaux voisins européens ce type de débat contre-productif sur la nature de la Scientologie a cessé d’exister depuis longtemps. Plus la France persistera à ignorer les droits fondamentaux des minorités religieuses sur son sol, plus elle perdra en crédibilité sur la scène internationale. »
 
« Nous sommes très heureux de cette décision qui confirme pleinement ce que nous déclarons depuis toujours.  L’Eglise de Scientologie d’Amsterdam a été fondée en 1974 et nous avons depuis lors travaillé dans l’intérêt général. Il est maintenant définitivement prouvé que toutes les allégations contraires sont sans fondement et nous pouvons à présent nous concentrer sur le fait de servir nos membres et sur le développement de nos activités caritatives. Nous pouvons à présent nous consacrer pleinement à nos campagnes humanitaires et sociales, telles que la prévention contre le danger des drogues, la lutte contre le déclin des valeurs morales et la protection des droits des victimes d’abus de la psychiatrie », a déclaré Merel Remmerswaal, porte-parole de l’Eglise de Scientologie d’Amsterdam.
 
L’Eglise de Scientologie est basée sur les travaux du philosophe Ron Hubbard et est installée aux Pays-Bas depuis les années 70. Elle compte plus de 11000 Eglises, missions et groupes à travers 184 pays. L’Eglise de Scientologie est déjà reconnue en tant que communauté religieuse dans différents pays comme la Suède, l’Espagne, le Portugal et les Etats-Unis.
Eric Roux


Chers amis, voici le communiqué de l'Eglise suite à la décision de la Cour de Cassation d'hier. Désolé de ne pas l'avoir posté hier, j'étais assez occupé, comme vous le verrez dans les prochains articles.


Cet arrêt est une première victoire en ce sens qu’il a définitivement débouté l’unique partie civile, l’association UNADFI, qui était venue polluer les débats illégalement tout au long du procès.

 

En ce qui concerne le rejet du pourvoi, c’est une opportunité qui nous est offerte de porter cette affaire devant une juridiction internationale, là où le débat judiciaire pourra se dérouler sur le terrain du droit, loin des pressions de l’exécutif, dans un espace dépassionné et sensible au respect des droits fondamentaux.

 

Malheureusement, la France est l’un des cinq pays (sur 47) les plus condamnés par la Cour Européenne des Droits de l’Homme en matière de droit au procès équitable (article 6 de la convention), avec la Roumanie, la Russie, la Turquie et l’Ukraine. Au vu des violations patentes de l’article 6 qui ont émaillé l’entièreté de cette procédure, nul doute qu’une nouvelle condamnation s’ajoutera au palmarès des condamnations de la France.

 

En 2006, le Parquet de Paris, après 8 ans d'investigations, avait déjà conclu au non-lieu, estimant avec raison qu'aucun des faits reprochés aux scientologues et à l'Eglise n'avait de fondements. S’il est dommage qu’il faille saisir une instance internationale pour faire respecter le droit dans une affaire vide qui n’aurait jamais dû aller au procès dès le départ, ce sera l’occasion de clore définitivement le débat stérile qui existe en France sur la Scientologie, un débat qui a depuis longtemps cessé d’exister chez nos voisins européens.

 

Tandis que cette affaire (remontant à 1998 !) suivra son cours vers des sphères judiciaires plus élevées, l’Eglise va continuer de progresser dans l’hexagone dans sa mission religieuse, et se concentrer sur ses différentes campagnes humanitaires et sociales, telles que : la prévention sur les dangers des drogues, la lutte contre le déclin des valeurs morales, l’éducation aux droits de l’homme, la lutte contre l’illettrisme, la lutte contre les abus dans le domaine de la psychiatrie, etc.

 

L’Eglise de Scientologie est installée en France depuis 1959, compte aujourd’hui des dizaines de milliers de membres dans le pays et n’a jamais cessé de croître depuis cette époque. Elle représente plus de 11000 Eglises, missions et groupes à travers 167 pays, pour des millions de membres internationalement.

Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Table Ronde sur la liberté religieuse à l'international - Sept 2013 - US Capitol
Table Ronde sur la liberté religieuse à l'international - Sept 2013 - US Capitol

J'étais récemment pris par diverses activités qui m'ont mené dans d'autres pays, notamment à Washington DC pour une rencontre avec la "table ronde sur la liberté de religion à l'international" et à Varsovie pour le meeting annuel de l'implémentation de la dimension humaine (HDIM) de l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe est une organisation internationale qui regroupe 57 pays membres dont la France).

 

La table ronde, à Washington, est une réunion informelle de personnes représentant de 70 organisations non gouvernementales, dont les plus grandes religions des USA (et les plus petites aussi). Cette table ronde se réunit environ tous les deux mois au Capitole (Congrès américain), pour discuter (et coordonner) dans un premier temps des actions conjointes que les participants vont entreprendre pour faire progresser la liberté religieuse dans le monde. Dans un deuxième temps, les officiels du gouvernement (que ce soit les congressmen ou des staffs du département d'Etat ou des commissions sur la liberté religieuse de l'administration Obama), se joignent à la table pour échanger sur les différentes actions en cours, et apporter leur contribution.

 

 

Eric Roux


10ème sommet de l'association "Des Jeunes Pour les Droits de l'Homme" à Bruxelles
Pour la deuxième année consécutive, Youth for Human Rights International a organisé son Sommet des droits de l’’Homme les 6 et 7 septembre 2013 à l’Auditorium international. Des jeunes délégués de plus de 30 pays se sont joints à des officiels de l’ONU et différents acteurs et défenseurs des droits de l’homme.
 
Le but de Youth for Human Rights International est d’enseigner les droits de l’’Homme aux jeunes, en particulier, la Déclaration universelle des droits de l’Homme des Nations Unies, pour les inciter à devenir des défenseurs de la tolérance et de la paix. Parmi les co-sponsors se trouvaient Jongeren voor Mensenrechten Belgique, l’’ONG Village Suisse, l’’ONG AJC Bomoko, La Voix des Faibles ASBL, Grains de Sable ASBL, le Département des droits de l’Homme de l’Église de Scientologie Internationale et Des Jeunes pour les Droits de l’homme Genève.
 
Les enfants sont vulnérables et des millions souffrent de violations des droits de l’’Homme dévastatrices. Le fait est que, malgré des violations déplorables des droits de l’’Homme, il y a un effet de groupe qui modifie ces conditions et le Sommet international a mis en lumière les réalisations accomplies dans le monde. « C’est incroyable de voir la vitesse à laquelle ce changement positif se produit ! » a déclaré Agnès Bron, porte-parole des Églises de Scientologie pour l’Europe.
 
Le 6 septembre, les jeunes délégués du monde entier ont défilé côte-à-côte en portant leur drapeau lors de la cérémonie d’’ouverture du sommet. Ils sont arrivés d’Albanie, d’’Australie, d’’Autriche, du Bangladesh, de Belgique, du Cameroun, du Canada, de la RD Congo, du Danemark, de l’’Équateur, de France, d’’Allemagne, de l’’Inde, d’’Indonésie, d’’Italie, du Japon, du Libéria, du Mexique, du Népal, des Pays-Bas, du Nigeria, de Roumanie, de Russie, d’’Afrique du Sud, du Sri Lanka, de Taïwan, du Royaume-Uni, des États-Unis d’Amérique et de la Communauté vietnamienne.
 
Au cours de la présentation officielle ces jeunes ont montré des présentations PowerPoint et nous ont fait part de leurs activités d’’éducation aux droits de l’’Homme dans leurs communautés locales. Ces comptes-rendus ont montré comment les délégués utilisent leurs compétences telles que l’’art, le spectacle, la réalisation de films, les présentations dans les écoles, les ateliers dans les communautés, les marches internationales pour les droits de l’’Homme et la liste s’allonge encore et encore.
 
D’éminents orateurs sont venus du Cameroun, de la RD Congo, du Danemark, de France, du Mexique, des Pays-Bas, du Népal, du Nigéria, de Mongolie, d’’Afrique du Sud, du Sri Lanka, de Suisse, de Taïwan et des États- Unis d’Amérique.
 
Le Dr Mary Shuttleworth, fondatrice et présidente de Youth for Human Rights International (YHRI), a accueilli les invités d’honneur, dont des officiels de l’ONU, des leaders des droits de l’’Homme, des leaders religieux, des ONG, des militants et la communauté dans son ensemble.
 
Son Excellence, le Professeur Bertrand G. Ramcharan, ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’’Homme de 2003 à 2004, a officiellement souhaité la bienvenue aux délégués et a souligné l’importance de l’éducation aux droits de l’Homme. Il a dit : « Notre monde est un monde en proie à de nombreux problèmes et défis et, rien que par la poursuite de stratégies de défense des droits de l’’Homme par la gouvernance aux niveaux national, régional et international, nous pouvons espérer réussir à résoudre ces problèmes. En enseignant à chaque enfant, chaque personne, les droits de l’’Homme, on peut espérer que, à leur tour, ils pourraient inciter leurs gouvernements à poursuivre ces stratégies de droit humain. La survie de l’humanité et la justice mondiale en dépendent. »
 
 
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Droits de l'Homme

Commentaires (0) | Permalien


Le site présumé "innocent" est né d'une (bonne) idée de l'avocat Hervé Témime, portée (courageusement) sur le web par Lucas Sebban et Aaron Bass.


Tribune libre sur le site présumé innocent
Le 29 janvier 2013, la société France télévisions a été condamnée par la Cour d’Appel de Caen pour violation de la présomption d’innocence au préjudice de l’Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie – Celebrity Centre.
 
Cette condamnation faisait suite à la publication de la présentation d’un documentaire sur la scientologie sur le site de France Télévisions, dans laquelle la société n’a pas respecté la présomption d’innocence en présentant publiquement l’Eglise de scientologie comme ayant été condamnée, sans faire mention de l’appel en cours, et en conduisant le lecteur internaute moyen à considérer que la culpabilité de l’Eglise de Scientologie était acquise alors que ce n’était pas le cas.
 
Cette condamnation pourrait paraître anecdotique, et certainement l’est-elle, au regard des milliers de mots qui ont été écrits dans la presse depuis 30 ans dans l’hexagone pour dépeindre l’Eglise de Scientologie comme la grande coupable qu’elle est forcément, parce que c’est écrit tant de fois par « tant » de journalistes, répété par « tant » d’hommes politiques, par « tant » de détracteurs…
En réalité, le « tant » est, comme toute quantité, limité, voire très limité. Ce sont les mêmes qui répètent les mêmes choses. Mais ces choses sont reprises en boucle, déclinées à l’envi et assenées sans fin jusqu’à ce que l’auditeur, lecteur, internaute « moyen » pense qu’il ne peut en être autrement.

Lire la suite sur le site présumé innocent
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


L'article est en anglais, mais quoi qu'il en soit vous pourrez visionner le passage des Jive Aces en demi finale de Britain's Got Talent.


Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (0) | Permalien


Petit reportage aux infos de Vosges Télévision sur la croisade à vélo de la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme de cette année.
Edit du 2 septembre 2013 : La vidéo n'étant plus disponible, je vous en mets une reprenant l'ensemble des médias qui ont couvert cette croisade 2013 :



Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Psychiatrie et antipsychiatrie

Commentaires (0) | Permalien


Article intéressant dans la presse italienne
Pour ceux qui lisent l'italien (ou s'en sortent avec Google Trad :)), voici un article très intéressant, publié dans le journal du parti radical italien, sur le traitement des nouveaux mouvements religieux : 
http://www.agenziaradicale.com/index.php/rubriche/stile-libero/1797-liberta-religiosa-a-trieste-il-volto-democratico-del-contrasto-agli-abusi-psicologici

L'auteur a fait son article après avoir assisté à la réunion annuelle de l'ICSA (International Cultic Studies Association) à Trieste, où j'étais moi-même (c'est pour cela que je suis cité dans l'article, avec d'autres, comme mon ami Gianni Zanella qui a connu les persécutions qui ont précédé la reconnaissance religieuse de la Scientologie par la Cour Suprême italienne en 1997).

L'ICSA (anciennement American Family Foundation) est en train de se réformer, sous l'impulsion de ses dirigeants, pour en finir avec son passé de "lutte acharnée contre les nouveaux mouvements religieux" et entamer une ère de dialogue. Ceci ne se fait pas sans heurts au sein de leur mouvement.
Eric Roux
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


1 2 3 4 5 » ... 15