Eric Roux, Scientologie


Blog personnel - News - Religion - Scientology - Droits de l'Homme - Interviews - Livres - etc.

Le blog
Eric Roux
Eric Roux
Ministre du culte de L'Eglise de Scientology, après 25 années passées dans le clergé de l'Eglise, Eric Roux est aujourd'hui le président de l'Union des Eglises de Scientology de France et Vice Président du Bureau Européen de L'Eglise de Scientology pour les affaires publiques et les droits de l'homme.
Ce blog est une initiative personnelle destinée aux gens qui s'intéressent à la spiritualité, ou à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la scientology, à ceux qui pensent que la liberté de conscience est un droit fondamental qui mérite d'être défendu, à mes coreligionnaires ou encore à ceux qui sont curieux...

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

Cliquez pour en savoir plus

Pour lire des extraits :

Cliquez sur l'image

Recherche


Partager ce site

Galerie (cliquez dessus pour plus d'images)


Derniers tweets







RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile
13/11/2015
Rebelle(s)
Très franchement, une bonne surprise à découvrir dans les kiosques, le nouveau mag Rebelle(s). Un magazine d'un très bon niveau, avec une qualité d'articles surprenante. Mais surtout, je vous fais le cadeau de la première page de leur article "Les Enfants, Victimes de la Psychiatrie" :
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Psychiatrie et antipsychiatrie

Commentaires (0) | Permalien


Going Clear : propagande versus information
Fin octobre, je tombe en face de mon Eglise sur Diego Bunuel de Canal Plus accompagné d’Alex Gibney, réalisateur du « documentaire » américain Going Clear, en train de tourner un petit reportage pour le Grand Journal, reportage destiné à être diffusé le soir avant la diffusion de Going Clear sur Canal Plus. Si Alex Gibney n’a pas osé venir me parler, Diego Bunuel est venu, et lorsque je lui ai fait remarquer que d’un point de vue déontologique il aurait été bien de donner la parole à quelqu’un de l’Eglise pour répondre aux accusations de Gibney, il m’a laissé sa carte.
 
Après quelques échanges d’email polis, M. Bunuel a conclu que ce n’était pas de son ressort (je ne sais alors ce qui serait « de son ressort »), et le redac chef du Grand Journal, Laurent Kouchner, a refusé toute invitation sur le plateau ou toute interview pour « des raisons éditoriales ». Plus que dommage.
 
J'ai vu Going Clear. Ce qui est véritablement dangereux dans ce genre de prétendus documentaires, c'est qu'on confond information et propagande, ce qui est une forme sournoise de manipulation du spectateur. Alex Gibney n'est pas un journaliste lorsqu'il fabrique son documentaire, et ne s'astreint à aucune déontologie. Il est de manière évidente devenu un propagandiste anti-scientologue, qui aujourd'hui est entré en campagne contre la religion scientologue.
 
Gibney a prétendu en se répandant dans les médias que l’Eglise de Scientologie aurait refusé de répondre sur le fond. La vérité est tout autre. Gibney a (et c’est lui qui l’a avoué) tourné pendant deux ans son documentaire en cachette. Lorsque l’Eglise l’a appris, elle lui a écrit à 14 reprises officiellement pour proposer de répondre aux allégations qu’il allait faire dans son documentaire. Sans réponse. De nombreuses personnes scientologues se sont proposées pour répondre aux allégations de son film, incluant les dirigeants de l’Eglise de Scientologie Internationale, et des membres des familles des personnes dont on savait (et pour cause, vous le comprendrez après) qu’elles allaient fournir leurs « témoignages ». Elles étaient des témoins de première main. Refus de Gibney d’entrer en contact avec ces personnes. Pourquoi ne voulait-il pas les entendre ? Il l’a dit lui-même : « Nous avons eu l’histoire que nous voulions ».
 
Les personnes qu'il interviewe pour donner du cœur à son « documentaire » sont toutes des militants anti-scientologues professionnels, qui en outre en ont fait leur gagne-pain après avoir été renvoyées de l'Eglise parfois pour des raisons graves de criminalité avérée. Alors que Gibney prétend dans 20 minutes qu’il aurait mis deux ans pour « convaincre » « d’anciens membres » de parler à visage découvert dans son film, on s’aperçoit que toutes les personnes qu’il a interviewées sont le même petit groupe qui depuis des années fait le tour des « talk shows » et des tabloïdes pour déblatérer sur leur ancienne religion. Ils ont peaufiné ensemble leur discours pendant des années, et Gibney n’a fait que reprendre les mêmes, qui profèrent les mêmes « horreurs » inventées et créées dans le but avoué de nuire à la scientologie et aux scientologues.
 
Toutes les allégations faites par Gibney et son équipe d’acteurs ont déjà été démontées en détail et de manière très documentée avant qu'il ne fasse son film, mais Gibney, contrairement à ce qu'il prétend, a choisi d'ignorer toutes les preuves qui contredisaient sa propagande. Certains de ses « témoins » ont tenté de faire croire à ces mêmes allégations devant les tribunaux américains et se sont vus condamnés à payer des dizaines de milliers de dollars à L’Eglise pour procédure abusive, après que leurs mensonges aient été percés à jours par la justice. Mais Gibney, qui le savait, a oublié de le préciser quand il leur faisait répéter ces mêmes mensonges devant la caméra.
 
Malheureusement, cela me fait penser à la propagande antimaçonnique telle qu'elle a été faite par Riche et Rivière dans leur film Forces Occultes en 1943. On utilise des procédés "artistiques" pour diaboliser un mouvement, en injectant quelques éléments "vrais" pour tenter d'apporter du crédit au reste des allégations, ce qui permet après de justifier ensuite toutes les attaques à l'encontre du mouvement, qu'il soit philosophique ou religieux. C'est extrêmement dangereux et il est dommage que Canal Plus souscrive à cette propagande, sans même chercher à équilibrer les débats en donnant la parole à l'Eglise.
 
Bien sûr Gibney, après avoir prétendu que l'Eglise ne supportait pas la critique, se plaint partout qu'il est critiqué personnellement par les scientologues. Il devrait regarder la poutre qu'il a dans l’œil avant de voir la paille dans celui de son voisin, et apprendre à se remettre en question. Sa manière de fonctionner est bien résumée par Lawrence Wright, l’auteur du livre éponyme dont est tiré Going Clear : « La vérité est un de ces termes subjectifs par lesquels il est inutile de se sentir lié ». Et Gibney de préciser que pour Going Clear : « J’ai entièrement fait confiance à Larry » (Larry = Lawrence Wright). On comprend mieux.
 
Sur le fond comme sur la forme, la scientologie n'a rien à voir avec ce que décrit Gibney dans son film. C'est une fiction que certains peuvent trouver intéressante, mais il ne faut pas s'y tromper, c'est de la propagande, pas de l'information. La vie des scientologues et de l'Eglise est faite de succès et de bonheur, et la spiritualité profonde qui est la matière même de la scientologie est aux antipodes de la vision malade de Going Clear.
 
Finalement, je plains Alex Gibney, lui qui n’hésite pas à déclarer « les scientologues sont comme des vampires » dans Libération (merci pour moi et les milliers de scientologues français qui heureusement ont le sens de l’humour), qui pleure dans les médias qu’il serait « harcelé » par les scientologues (tout en reconnaissant qu’il n’a jamais eu une quelconque menace contre lui, va comprendre), ne supporte pas que l’Eglise se permette de répondre à sa « vérité absolue et qu’il est interdit de contester », tout en se prétendant un chantre de la liberté d’expression, et pleure parce que ses sources seraient « discréditées » par la scientologie. Quand à la jalousie évidente qu’il exprime lorsqu’il parle de Tom Cruise ou John Travolta, elle est triste et sent le désespoir intérieur.
 
Pendant ce temps, tandis que le chien aboie, l’Eglise de Scientologie et la philosophie religieuse qu’elle incarne et dissémine continue d’intéresser de plus en plus de gens. L'ouverture ces derniers mois de plusieurs églises "idéales" de scientologie à Bâle (http://www.ericroux.com/Inauguration-de-la-nouvelle-eglise-de-scientologie-ideale-a-Bale_a283.html), Bogotá (http://www.ericroux.com/Inauguration-de-la-nouvelle-eglise-de-scientologie-ideale-a-Bogota-Colombie_a286.html), Tokyo (http://www.ericroux.com/Japon-inauguration-d-une-nouvelle-Eglise-de-Scientologie-ideale-a-Tokyo_a289.html) et la semaine dernière à Milan (http://www.ericroux.com/Italie-la-plus-grande-Eglise-Ideale-de-Scientologie-au-monde-inauguree-a-Milan_a293.html) pour répondre à la demande en est une parfaite illustration.
 
A noter que n'en déplaise à Gibney et Canal, la scientologie n'est pas uniquement reconnue comme une religion aux Etats-Unis, mais aussi tout autour de nous, en Espagne, au Royaume Uni, au Portugal, en Italie, en Suède, en Hollande, etc. Mais bon, faut croire que pour Canal et Gibney, tous ces gens-là sont des idiots...
 
Pour une documentation très fournie sur la propagande d’Alex Gibney, incluant documents originaux et vidéos (en anglais), rendez-vous sur http://www.freedommag.org/going-clear/
Eric Roux


Communiqué de presse


Italie : la plus grande Eglise Idéale de Scientologie au monde inaugurée à Milan
Encore un accomplissement historique pour finir une année de progrès incomparable pour la religion de Scientologie : L'EGlise de Scientologie idéale la plus récente sur terre vient d'ouvrir ses portes samedi 31 octobre 2015 devant 8000 scientologues et officiels italiens enthousiastes et heureux de partager ensemble ce moment où a été dévoilée dans la capitale européenne du style et de la sophistication une Église Idéale d'une taille et d'une majesté inégalées. 

Monsieur David Miscavige, Président du Conseil d'Administration du RTC (Centre de Technologie Religieuse), arrivé directement d'Angleterre où il a inauguré l'Eglise Idéale de Saint Hill le 18 octobre dernier et célébré le 31e anniversaire de l'Association Internationale des Scientologues le 23, a innauguré cette nouvelle Eglise Idéale de Milan. 

« Je suis honoré au plus haut point de me joindre à vous en ce jour qui dépasse tous les jours qui ont précédé. Car s'il est une cité destinée à devenir le siège d'une Eglise Idéale, c'est bien Milan. Cette cité de splendeur multiséculaire, tournée vers le futur ; cette cité de seigneurs et de gloire ; cette cité d'une incroyable énergie et dont la créativité fait partie de son âme ; cette cité véritablement idéale. Effectivement, nous célébrons une Eglise aussi idéale qu'il est possible de l'être. Et donc une Eglise qui est l'incarnation vivante de cette maxime de Ron Hubbard : « Le soleil ne se couche jamais sur la Scientologie ». Aussi, ce bâtiment est un hymne au futur, un hymne à la renaissance grâce à la Scientologie, une renaissance de la vie éternelle ». 

La plus grande organisation de Scientologie idéale au monde comprend un bâtiment de près de 10 000 m² autour d'une cour dégagée de 2000 m², le tout sur un terrain de 0,6 hectare. Proéminente à l’extrême, la nouvelle église se dresse au bord de l'avenue Fulvio Testi qui mène au célèbre parc de Milan Nord. L'ensemble couvre un bloc entier dans le quartier en pleine expansion de Bicocca. 

Plusieurs personnalités italiennes travaillant en étroite collaboration avec l’Église pour la création d'un monde meilleur se sont jointes aux scientologues lors de cette inauguration. Ainsi, se sont succédés à la tribune Monsieur Gianfranco Tucci, Conseiller municipal de Milan, Monsieur Marcello Arena, Directeur des activités sportives de la police de Milan, Monsieur Carlo Proserpio, membre du Conseil exécutif du Conseil national des associations commerçantes de Milan, Monsieur Gelek Yakar, Président du Centre Mandala pour la préservation culturelle du Tibet et Monsieur Fabio Bergomi, du Conseil exécutif pour le volontariat, pour la zone métropolitaine de Milan. 

M. Tucci a souhaité la bienvenue à l’Église dans ses nouveaux quartiers : "le fait d'avoir une Église de Scientologie d'une telle dimension dans notre quartier, non seulement intègre nos réalités sociales et culturelles multiples, mais sert de point de référence et de lieu de rencontre pour tous ceux voulant améliorer la qualité de vie pour les gens qui y vivent. Et pour cela, vous avez mon soutien durable et tous mes remerciements." 

M . Arena a parlé du partenariat avec l’Église pour une large diffusion de l'information sur ce que sont les drogues dans toute la cité : « L'initiative pour un Monde Sans drogue de l’Église de Scientologie m'a amené à avoir une très haute considération pour les scientologues. Ce que vous faites est remarquable. Et l'union entre les forces institutionnelles et les forces de bénévoles est ce qui va amener une véritable amélioration de la société. Dans cet esprit, j'aimerais beaucoup beaucoup pouvoir utiliser votre auditorium pour mes prochains congrès des corps de police locales et mes prochains événements. J'espère que cela ne vous dérange pas si nous venons ici tout le temps ! » 

Puis M. Yakar a pris la parole pour souligner l'impact de Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie, sur la tolérance et le respect mutuel : « l’œuvre de M. Hubbard a été préservée, lue et écoutée par des millions de personnes sur cette planète. Nous devons le remercier pour ce qu'il a fait, pour sa sagesse. Ses mots ont laissé une empreinte sur l'âme de tant d'individus. Pour moi, je ne peux que le remercier pour avoir inspiré les scientologues et ainsi avoir suscité un mouvement international pour apporter le respect pour chaque être vivant, non seulement en Italie, mais dans le monde entier. » 

Ensuite, M. Proserpio a déclaré avoir trouvé, avec les membres de l’Église de Scientologie de Milan, des personnes qui partagent sa vision pour la communauté et déterminées à fournir le travail nécessaire pour la mettre en œuvre : « Dans cette nouvelle Église, il y a des gens qui souhaitent changer la société pour l'améliorer. Des gens qui font un travail effectif pour venir à bout de la drogue et pour recouvrer ces valeurs morales que chacun d'entre nous reconnaît comme justes et importantes. Alors, j’espère que vous continuerez à m'aider à créer une zone idéale dans cette zone de Milan, une zone dans laquelle tout le monde peut vivre en se respectant les uns les autres, en s'aidant et en prospérant. Alors merci pour ce que vous avez fait et pour ce que vous allez faire. » 

Finalement, M. Bergomi a parlé du travail de PROCIVIDOS, les volontaires de la protection civile de la communauté scientologue, appelés les Ministres Volontaires de Scientologie, qui répondent aux besoins d'urgence de leurs communautés : « Quand la rivière Seveso est sortie de son lit en novembre dernier, vous avez immédiatement réagi à la première alerte et vous êtes arrivés sur les lieux dans le milieu de la nuit. Et vous l'avez fait avec cette esprit rayonnant qui vous pousse à tout faire pour aider les autres. Ce qui est la raison pour laquelle je vous suis extrêmement reconnaissant de participer au mouvement des volontaires de notre ville de Milan. » 

L'Eglise Idéale de Milan reflète parfaitement la grandeur de cette ville légendaire – un exemple époustouflant de style et un modèle pour les organisations de Scientologie en Italie et dans le monde. Une élégance intemporelle émane de son marbre, de ses boiseries et de son acier inoxydable avec des touches de rouge qui rappellent les Ducati et Ferrari fabriquées dans la région. L'ensemble comprend un vrai restaurant et un café. La chapelle de Milan est la plus grande de toutes les Eglises idéales et peut accueillir les services du dimanche, les mariages de même que tous les événements organisés par des scientologues ou non scientologues. 

Son vaste Centre d'Information Publique présente plus de 500 films montrant les croyances et pratiques de la Scientologie ainsi que la vie et le leg de son fondateur, Ron Hubbard. Le Centre d'Information offre une vue détaillée des nombreux programmes humanitaires parrainés par l’Église. Ces derniers comprennent une campagne mondiale d'éducation aux droits de l'Homme, une campagne d'éducation aux dangers de la drogue, un réseau de centres d'apprentissage et d'alphabétisation ainsi que le programme des Ministres Volontaires, la plus grande organisation indépendante de secours d'urgence. 

L'Eglise Idéale de Milan comprend également de nombreuses salles de séminaires et des salles de cours, en plus d'un étage entier dédié à l'audition de Scientologie (le conseil pastoral). 

-------------------------------------------- 

L’Église de Scientologie à connu une expansion plus grande au cours des 10 dernières années qu'au cours des 50 années précédentes. Les 10 premiers mois de 2015 ont été marqués par des accomplissements historiques pour la religion et ses programmes humanitaires, avec notamment : 

- l'inauguration de l’Église idéale de Saint Hill, le 18 octobre, le lieu où Ron Hubbard a fait des percées majeures pour ouvrir les niveaux les plus élevés du Pont pour la Liberté Totale ; 

- L'ouverture de nouvelles retraites religieuses à Los Angeles les 3 et 10 octobre, juste à quelques pas de l'organisation avancée de Los Angeles ; 

- la mise en service d'un magnifique centre Narconon à Ojai, en Californie, spécialement destiné à la réhabilitation des artistes et leaders touchés par la drogue et l'alcool ; 

- l'ouverture le 12 septembre d'un Narconon continental pour l'Amérique latine à Villa Victoria, au Mexique, pour apporter la technologie de réhabilitation des drogues à travers les 21 pays d'Amérique latine. 

- l'inauguration le 5 septembre de Narconon Royaume Uni en tant que centre de réhabilitation et d'entraînement, situé dans le Sussex au sud de l'Angleterre ; 

- l'ouverture également le 5 septembre du Narconon continental pour l'Europe au Danemark, près du lac Arreso ; 

- l'inauguration le 8 août de l’Église idéale de Scientologie de Tokyo, dans le cœur de la ville, à Shinjuku 

- L'ouverture le 18 juillet du Bureau de liaison continental pour le Royaume Uni à East Grinstead, en Angleterre ; 

- l'inauguration le 11 juillet du Centre d'information sur la scientologie dans la ville des quartiers généraux de la Scientologie, à Clearwater en Floride, pour rendre disponibles les programmes humanitaires parrainés par l'Eglise à l'ensemble de la communauté ; 

- l'ouverture de l’Église de Scientologie idéale de Bogota en Colombie le 5 juillet ; 

- l'ouverture en avril de l’Église de Scientologie idéale de Bâle, à la convergence de 3 frontières (Suisse-France-Allemagne). 

D'autres ouvertures sont prévues en Australie, en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord avant la fin de l'année.

Quelques photos de la nouvelle église à Milan :
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Mercredi soir, j'étais invité sur la Une (RTBF) en Belgique pour commenter une émission sur la scientologie (émission fabriquée à partir d'un melting pot d'interviews de détracteurs toutes plus vieilles les unes que les autres, et dont la fausseté a déjà été démontrée des dizaines de fois, mais au moins, ils ont eu la bonne idée de me donner la parole, ce dont je les remercie). En voici un extrait, tout à la fin de l'émission :


Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Télévisions, plateaux et interviews

Commentaires (1) | Permalien


L'Eglise de Scientologie au Parlement des Religions du Monde
Du 15 au 19 octobre, se déroulait à Salt Lake City, dans l'Utah, la réunion du Parlement des Religions du Monde 2015 (http://www.parliamentofreligions.org/), à laquelle plus de 10 000 personnes participaient, issues de toutes les religions du monde. Il s'agit là du plus grand mouvement interreligieux sur terre. Chrétiens, juifs, hindous, sikhs, scientologues, musulmans, religieux amérindiens, bahai's, bouddhistes et beaucoup d'autres se sont réunis pendant ces cinq jours pour échanger sur les grands défis qui s'offrent à nous en ces temps parfois troublés.

L'Eglise de scientologie y tenait plusieurs stands, dont je partage ici avec vous quelques photos :
 
Eric Roux


Revue Reflets - numéro 17
Excellent numéro de la revue Reflets, que vous pouvez vous procurer en kiosque ou ici : http://shop.revue-reflets.org/index.php?id_category=7&controller=category
Ce numéro contient un dossier sur "la réalité des sectes" qui sort complètement de l'ordinaire et des poncifs habituels sur le sujet.
D'excellents articles par d'excellents auteurs, journalistes, essayistes, avocats, et une surprise qui n'en sera plus une dans une instant : 
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Télévisions, plateaux et interviews

Commentaires (0) | Permalien


Japon : inauguration d'une nouvelle Eglise de Scientologie idéale à Tokyo
Hier samedi 8 août, a été inaugurée la nouvelle Eglise de Scientologie idéale de Tokyo. 

Plusieurs dignitaires japonais se sont joints à David Miscavige, actuel leader ecclésiastique de la religion scientologue, lors des discours d'ouverture. Entre autres :
 
Eric Roux


Le 14 juin, j'étais invité à intervenir lors de la conférence "laïcité et diversité religieuse" organisée par le CLIMS (Centre de liaison et d'information concernant les mouvements spirituels) dans le centre protestant John Knox à Genève.


A mes cotés :

M. Maurice Gardiol, Président du Conseil de l’aumônerie œcuménique des prisons, trésorier de la Plateforme interreligieuse de Genève et Président de la Commission 1 (principes généraux) de la Constituante de Genève,
M. Jean-Claude Kolly, Président du CLIMS, 
Le Révérend William McComish, ancien doyen de la Cathédrale de Genève, 
M. Ireneo Namboka, Conseiller aux des Nations unies pour la formation et la recherche, 
Me Yves Nidegger, Conseiller National
M. Hafid Ouardiri, Directeur de la fondation de l'Entre-connaissance,
M. Thierry Bécourt, Président CAP LC, 
M. Jacques Dubreuil, Président de l'Omnium des libertés, 
M. Jean-Luc Martin Lagardette, journaliste et essayiste.
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (1) | Permalien


Contribution au livre "Belief, Law and Politics, What Future for a Secular Europe?"
Pour ceux qui parlent anglais, voici le chapitre que j'ai écrit dans le livre "Belief, Law and Politics, what future for a secular Europe?", aux cotés des plus grands experts européens en droit des religions, suite à la publication du rapport "Religare ", financé par la Commission Européenne, résultat de 3 années de recherche par les experts du projet.

Ce chapitre que j'ai écrit est le dernier chapitre du livre. Le premier, qui suit le rapport Religare, est écrit par Heiner Bielefeldt, Rapporteur Spécial de l'ONU sur la liberté de religion et de conviction, et nous ne sommes que deux français à avoir écrit un chapitre, dont Frédérique Ast, juriste senior auprès du Défenseur des Droits. 

La référence du livre est ISBN: 978-1-4724-5346-4, et vous pouvez vous le procurer ici : http://www.ashgate.com/isbn/9781472453464

Voici le texte de mon chapitre :
 
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Hier, la nouvelle Eglise de Scientologie "idéale" de Bogota a été inaugurée, devant 2500 invités, en présence du leader ecclésiastique de l'Eglise, M. David Miscavige, et de nombreux dignitaires de l'armée, du gouvernement et de la police colombienne.


Eglise de Scientologie - inauguration à Bogota
Eglise de Scientologie - inauguration à Bogota
Eric Roux


Travaillant à mes heures perdues sur un ouvrage sur l'histoire de la scientologie en France, je recueille divers documents historiques. La rubrique archives de ce blog contient donc quelques clins d'oeil à des moments du passé que je vous fais partager entre-temps.


Archives : Lee Konitz en concert à l'Eglise de Scientologie-Celebrity Centre
Le jazzman Lee Konitz, saxophoniste génial, était un habitué du Celebrity Centre de Paris dans les années 80. Il y a donné plusieurs concerts avec d'autres musiciens non moins talentueux. Lors de sa carrière, qui n'est pas terminée à l'heure où j'écris ces lignes, il a pu jouer avec des grands comme Miles Davis, Dave Brubeck, Ornette Coleman, Charles Mingus, Charlie Parker, etc.

Je vous fais donc partager ces quelques photos de ses concerts dans le théâtre de l'Eglise de Scientologie-Celebrity Centre, au milieu des années 80 :
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Archives histoire scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Chick Corea et Herbie Hancock à l'Olympia
Samedi soir, j'étais invité à l'Olympia pour un concert sommes toutes exceptionnel, puisqu'il réunissait deux géants, deux légendes du jazz : mon coreligionnaire Chick Corea et Herbie Hancock. Avant tout, je dois dire que Chick est le seul artiste de jazz que j'ai vu remplir des grandes salles sans qu'il ne reste plus une place de libre (que ce soit le Zenith ou l'Olympia, comme samedi, qui était plein à craquer).

Les deux légendes se connaissent bien. Dans les années 60, ils ont tous les deux fait partie du groupe de Miles Davis, et ils ont fait une tournée mythique en duo en 1978. Mais honnêtement, leur jeu a considérablement évolué depuis cette époque, et je pense que le concert qu'ils nous ont offert hier valait 3 fois celui qu'ils avaient donné à Francfort en 1978 et qu'on peut voir sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=2zir6HqjDMo. Enormément d'humour et de complicité entre eux, complicité nécessaire puisque ni l'un ni l'autre ne savent ce qu'ils vont jouer avant d'entrer en scène, c'est une improvisation complète. Ils se surprennent mutuellement et ça se sent, dans le bons sens, car le public aussi est surpris et voyage avec eux dans l'espace qu'ils créent à coups de notes endiablées autant que d'ambiances sorties de leurs synthétiseurs fous et de leurs deux pianos à queue qui se font face sans s'affronter.

Ils ont eu droit à trois standing ovations, et le public ne pouvant pas partir, ils ont du revenir à deux reprises pour des rappels. 

Fin de concert : en backstage avec mes amis Bti et Norman auprès de Chick (tandis que de son coté Christiane Taubira était venue saluer Herbie Hancock) :

 
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (0) | Permalien


Extraits du communiqué de l'Eglise de Scientologie Internationale


Inauguration de la nouvelle église de scientologie « idéale » à Bâle
La première église idéale de Scientologie de la génération des églises dites « idéales » de ce pays d'Europe a ouvert ses portes le samedi 25 avril, devant un public enthousiaste, lors d'une cérémonie d’inauguration remarquée qui s'est déroulée dans la ville historique de Bâle.

Cette nouvelle église idéale de Scientologie se situe au bord du Rhin, au cœur d’une région frontalière qui forme quasiment une enclave suisse entre la France et l'Allemagne. A l'occasion de cette inauguration, les scientologues des différents cantons suisses ont été rejoints par les scientologues venus de France, d'Allemagne et d'Italie. 

Pour marquer l'importance de ce moment, David Miscavige [actuel leader ecclésiastique de la religion scientologue], a déclaré dans son discours que cette nouvelle église donnait à l’expression « qualité suisse » une « toute nouvelle définition ».
 
David Miscavige a poursuivi : « Nous arrivons maintenant à ce moment décisif longuement attendu dans l'histoire de l'Europe. Ce moment où l’on coupe le ruban d’une nouvelle église idéale annonce en effet une nouvelle ère de tolérance, de fraternité, de solidarité et de force spirituelle. Cet instant marquant restera gravé dans les mémoires aussi longtemps que le soleil brillera et que la terre tournera. »

La nouvelle église de Bâle se trouve à quelques pas de la frontière française, dans le quartier du Grand-Bâle ouest. Le style de ce bâtiment de 4500 m² respecte l'excellence des critères de la Suisse contemporaine. A quelques minutes du centre ville, l'église va non seulement proposer les services de Scientologie à ses paroissiens, mais va également constituer un lieu de rencontre commun pour les trois pays. 

L'inauguration de cette église s’inscrit dans la droite ligne de l'expansion internationale sans précédent de la Scientologie au cours des dix dernières années, liée à l'augmentation du nombre d'églises « idéales » sur chaque continent. 

Différentes personnalités ont assisté à la cérémonie aux côtés des paroissiens et des représentants de l'Eglise de Scientologie. Parmi celles-ci se trouvaient Robert Mesey, ancien juge cantonal et fédéral de Suisse ; le Dr. Johann Bauer, représentant le département de médecine de l'Université Louis-et-Maximilien ; Ayhan Seker, vice-président de la commission musulmane de Bâle et enfin Marco Pulver, directeur d'Implenia Nord-Ouest de Suisse. 

Robert Mesey a bien résumé l'esprit de cet évènement : « Votre fondateur, Ron Hubbard, a prédit que 'le jour où nous pourrons tous avoir confiance les uns dans les autres, la paix règnera sur Terre'. Aujourd'hui, pour les habitants de Bâle, et comme le dit le fondateur de votre religion dans ce magnifique livret, la Burgfelderstrasse est devenue 'Le chemin du bonheur' ».

En replaçant cette nouvelle église dans le contexte d'une ville où coexistent diverses communautés, Ayhan Seker a observé : « Bâle est une ville multiculturelle. Nos nombreuses communautés religieuses pratiquent leur foi librement et vivent bien ensemble. C'est pourquoi j'aime vivre ici, dans ce centre de tolérance. En fait, vous encouragez la pureté de la tolérance religieuse et la favorisez par votre exemple. En agissant ainsi, vous gardez allumée la flamme du respect religieux dans notre ville. »

Le Dr. Bauer a rendu hommage à l’engagement de l’église dans des programmes humanitaires d'une portée considérable : « Cette église idéale est la plate-forme pour tous vos programmes sociaux. Oui, avec l'ouverture de cette église, vous prenez la responsabilité d’en faire un haut-lieu humanitaire dans les collines de Bâle. Et j'ai toute confiance que vous le ferez. »

« J'admire vos programmes », a souligné Marco Pulver dans son discours, « qu’il s’agisse de nettoyages de rues au nom du 'Chemin du Bonheur', ou de sensibilisation pour montrer aux jeunes de Bâle les effets insidieux des drogues. En effet, voici un lieu pour un engagement en faveur de la collectivité, où nous pouvons tous travailler ensemble et améliorer ainsi le cadre de vie à Bâle. »
___________________

La nouvelle église idéale de Bâle propose à tous les visiteurs une présentation de la Dianétique et de la Scientologie dans son centre d'information pour le public. Celui-ci présente plus de 500 films d'information sur les croyances et les pratiques de la religion de Scientologie, ainsi que sur la vie et les découvertes de son fondateur Ron Hubbard.

Le centre offre également l'ensemble des programmes humanitaires soutenus par l'église. Ces derniers comportent une initiative mondiale de sensibilisation aux droits de l'Homme, des programmes d'éducation et de prévention contre la drogue et de réhabilitation des toxicomanes, un réseau international de centres d'éducation et d'alphabétisation, et le programme des ministres volontaires de Scientologie, qui représentent maintenant la plus grande force indépendante d'intervention. 

Ce centre est ouvert du matin au soir et les visiteurs peuvent y revenir aussi souvent qu'ils le souhaitent. 

L'église idéale de Bâle dispose d'une chapelle qui accueille les offices religieux, comme les services du dimanche, les mariages et les baptêmes. Elle est ouverte à la collectivité et aux diverses confessions qui peuvent y organiser des événements.

Travaillant à mes heures perdues sur un ouvrage sur l'histoire de la scientologie en France, je recueille divers documents historiques. La rubrique archives de ce blog contient donc quelques clins d'oeil à des moments du passé que je vous fais partager entre-temps.


Archives : Mouloudji à l'Eglise de Scientologie Celebrity Centre
En 1986, séance de dédicace de l'artiste Mouloudji à l'Eglise de Scientologie-Celebrity Centre de Paris de son livre Complaintes.

Marcel Mouloudji, pour les plus jeunes, était un chanteur auteur-compositeur français célèbre, mais aussi un peintre et un acteur (voir sur wikipedia).

Ce sont ses peintures qui sont accrochées au mur.

 
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Archives histoire scientologie

Commentaires (0) | Permalien


Dans cette vidéo sous-titrée, Andrew Gason raconte avec humour son passé de criminalité en Nouvelle-Zélande, sa rencontre avec la scientologie et comment celle-ci l'a aidé à se réhabiliter et à devenir ce qu'il est devenu aujourd'hui : un homme honnête très investi au service de la communauté.


Cette vidéo a été filmée lors d'un TEDx talk à Melbourne. Pour en savoir plus sur les TEDx talks : https://www.ted.com/ (en) ou sur Wikipedia en français : http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_TED
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Actions sociales de l'Eglise de scientologie

Commentaires (1) | Permalien


Avec la diffusion sur France 3 jeudi dernier du film de Steven Spielberg avec Tom Cruise "La Guerre des mondes", j'ai lu quelques inepties dans certains médias sur le fait qu'une tente des "ministres volontaires de l'Eglise de Scientologie" était dressée sur les lieux du tournage, et que cela aurait pu déplaire à Steven Spielberg et altérer les relations entre les deux professionnels du cinéma. J'ai donc pensé qu'il serait intéressant de connaitre le point de vue de Steven Spielberg sur le sujet.


Steven Spielberg, la Guerre des Mondes et la scientologie
Or, à la sortie du film en 2005, Steven Spielberg avait eu largement l'occasion de s'exprimer sur le sujet, notamment dans une interview donnée au magazine allemand le Spiegel (original ici). Quelques extraits :

Répondant à la présence des Ministres volontaires de l'Eglise de Scientologie pendant le tournage :

Steven Spielberg : "Pour moi, c'était une tente d'information. Personne n'était obligé de s'y rendre, mais elle était disponible à l'attention de chaque personne avec un esprit ouvert qui aurait été curieuse et intéressée d'en apprendre plus sur les croyances d'un autre."
(...)
"On me pose souvent le même genre de questions sur ma fondation pour la Shoah. On me demande pourquoi j'essaye de propager ma croyance profonde en le fait de créer plus de tolérance à l'aide de ma fondation et de l'enseignement de l'histoire de l'holocauste dans les écoles publiques. Je crois qu'on ne devrait pas vous laisser aller au collège sans que vous ayez pris un cours sur la tolérance. Cela devrait être une part importante du curriculum des études.

Spiegel : Monsieur Spielberg, est-ce que vous comparez le travail éducatif de la "Shoah Fondation" avec ce que fait l'Eglise de Scientologie ?

Steven Spielberg : "Non. Tom vous a dit ce en quoi il croyait. Et après cela je vous ai dit ce en quoi je croyais. Ce n'est pas une comparaison entre l'Eglise de Scientologie, la "Shoah Fondation" et l'holocauste. Je vous montrais juste que certains d'entre nous à Hollywood ont décidé de faire plus que de juste être acteurs ou réalisateurs. Certains d'entre nous ont aussi des missions très personnelles. Dans le cas de Tom, c'est son église, et dans mon cas, c'est la "Shoah Fondation", avec laquelle j'essaye d'aider d'autres gens à apprendre sur les dangers de la haine."

Visiblement, Steven Spielberg n'a pas de difficultés particulières à assumer cet épisode. 

Interview filmée de Spielberg par Tom Cruise et de Tom Cruise par Spielberg à la sortie du film : 
https://www.youtube.com/watch?v=LLxvFakk3tg

En savoir plus sur les ministres volontaires : http://www.scientologie.fr/activity/volunteer-ministers/volunteer-ministers.html
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Art et artistes

Commentaires (0) | Permalien


La vidéo suivante, "Age of Answers", est passée de nombreuses fois aux Etats-Unis et au Canada la semaine dernière, pendant les pauses du Super Bowl, la finale du championnat de football américain ultra regardée. C'est en anglais :


Et en français :
Eric Roux


En ces jours où certains pointent stupidement l'Islam du doigt, et où la controverse fait rage autour des limites de la liberté d'expression, m'est revenu en mémoire l'un des édits de l'empereur Ashoka. Ashoka était un souverain qui régna sur l'empire indien au troisième siècle avant notre ère. D'abord guerrier redouté, il mena des guerres sanglantes pour étendre son empire. Puis il se convertit au bouddhisme, et se racheta par un long règne de paix et de prospérité. Il fit graver dans la pierre une série d'édits célèbres, préceptes moraux et sociaux destinés à former les lois de base de l'empire. L'un de ces édits me semble pour le moins à méditer en ces jours troublés :

"L’Aimé des Dieux, le Roi, honore par ses cadeaux la pureté du cœur et la dévotion issues de toutes les religions. Cependant, aucun homme ne doit mettre sa religion en avant et condamner une autre religion sans bonne raison. Et s’il y a une raison de critiquer une religion, cela doit être fait de manière modérée. Mais il est préférable d’honorer les autres religions. En faisant ainsi, on honore sa propre religion. En critiquant les autres religions, on nuit à sa propre religion. Par conséquent, le contact et l’échange entre les religions est bon. On devrait écouter et respecter les doctrines professées par d’autres. L’Aimé des Dieux, désire que tous connaissent les bonnes doctrines des autres religions. Ainsi, tous chemineront sur la voie de la bienveillance et la vérité morale s’en illuminera. Tel est le souhait du roi."

Ce qui n'est pas sans m'évoquer cet extrait du "Chemin du Bonheur", écrit par L. Ron Hubbard en 1980 :

"Les relations humaines ne peuvent s’édifier que sur une base solide. La tolérance en est une. Lorsqu’on voit les massacres et la souffrance causés par l’intolérance religieuse tout au long de l’histoire de l’Homme depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, on peut voir que l’intolérance entraîne des activités très antisurvie.

La tolérance, en matière de religion, ne veut pas dire qu’on ne peut pas exprimer ses propres croyances. Cela veut dire par contre que chercher à amoindrir ou à attaquer la foi ou les croyances d’un autre a invariablement été un chemin rapide vers les ennuis.

Depuis la Grèce antique, les philosophes n’ont jamais pu se mettre d’accord sur la nature de Dieu, de l’Homme et de l’univers. Les écoles de pensée ont varié d’une époque à l’autre : actuellement, la mode est au « mécanisme »1 et au « matérialisme »2 des philosophies qui remontent à l’Égypte et à la Grèce antique. Elles tendent à affirmer que tout est matière mais, aussi ingénieuses que puissent être leurs explications de l’évolution, elles n’écartent pas la possibilité que des facteurs additionnels puissent exister qui ne feraient qu’utiliser des phénomènes tels que l’évolution. Ce sont aujourd’hui les philosophies « officielles » et elles sont même enseignées dans les écoles. Elles ont leurs fanatiques et ceux-ci ne manquent pas d’attaquer les croyances et les religions d’autrui : ce qui pourrait très bien conduire à l’intolérance et aux conflits.

Si les esprits les plus brillants depuis le cinquième siècle avant Jésus-Christ, ou même depuis des temps plus anciens, n’ont jamais réussi à se mettre d’accord sur la religion ou l’antireligion, c’est que c’est un terrain de mésentente entre les gens dont on ferait bien de se tenir à l’écart.

Pourtant, un principe de grande valeur a émergé de cette multitude de conflits : le droit aux croyances de son choix.

La « foi » et la « croyance » ne s’inclinent pas toujours devant la logique : on ne peut même pas les qualifier d’illogiques, car il peut s’agir de choses tout à fait distinctes.

Le conseil le plus sûr que l’on puisse donner à quelqu’un sur ce sujet est de lui dire simplement de revendiquer le droit à la croyance de son choix. Toute personne est libre de chercher à faire accepter sa foi. Il est risqué de s’en prendre aux croyances d’autrui et il est beaucoup plus risqué encore d’attaquer quelqu’un et de chercher à lui nuire en raison de ses convictions religieuses.

Depuis l’apparition de la race humaine sur notre planète, l’Homme a retiré beaucoup de réconfort et de joie de ses religions. Prenez le « mécaniste » et le « matérialiste » d’aujourd’hui. Ne ressemblent-ils pas aux prêtres d’antan dans leur façon de propager leurs dogmes ?

Les hommes sans croyances sont de bien pauvres bougres. Il est même possible de leur donner quelque chose en quoi croire. Cependant, lorsque vous rencontrez quelqu’un qui a des convictions religieuses, respectez-les.

 
Le chemin du bonheur peut 
devenir un chemin de discorde lorsqu’on 
ne respecte pas 
les croyances religieuses d’autrui."
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (0) | Permalien


Lettre ouverte à Charlie Hebdo

Cher Charlie,

 

En tant que scientologue, j'ai des dizaines de raisons de ne pas t'aimer. Et j'en aurai encore certainement à l'avenir. Mais aujourd'hui, j'ai une raison, 100 fois plus forte que toutes ces raisons réunies, de te présenter non seulement mes condoléances, mais tout mon soutien face à l'horrible épreuve qui s'est abattue sur toi.

 

RIEN ne justifie l'horreur perpétrée aujourd'hui dans tes locaux. RIEN ne justifie le massacre, RIEN ne justifie la douleur infligée aux familles et aux proches des victimes de cet attentat. RIEN ne justifie la terreur que des fous ont voulu répandre aujourd'hui par leur acte sans âme.

 

La haine n'appartient à aucune religion. Elle s'accroche uniquement à celui qui la laisse ronger son cœur, et un jour ou l'autre elle lui fait perdre son humanité. Aujourd'hui, on ne sait pas qui a commis cet acte lâche et monstrueux. On le saura peut-être. Mais ce que je sais déjà c'est qu'il n'y a pas de religion dans leur âme, ni d'Islam dans leur acte. Il y a de la folie et de la haine, c'est tout.

 

Aujourd'hui, il n'est pas question de religion, ou d'absence de religion. Nous devons tous porter le deuil avec ceux qui souffrent directement de cet acte, quels que soient nos idées, notre foi, nos convictions, parce que si nous ne le faisons pas, nous donnons notre accord à ce que la bêtise humaine créé de pire : l'extrémisme et la terreur. La liberté a été durement frappée, et elle doit pourtant rester vivante. Si elle doit inclure nos désaccords, soit. Elle est plus importante que des querelles de chapelles.

 

Porter ce deuil, c'est aussi décider que notre pays doit s'unir, de manière a-confessionnelle autant que multi-confessionnelle, pour répondre fermement à la haine par un message de paix, de tolérance et d'intelligence. Cela ne sera pas facile, mais c'est vital.

 

C'est pourquoi je te présente à toi, et à tous les proches de ceux qui ont perdu la vie dans tes locaux, ainsi qu'aux proches des policiers décédés, mes plus profondes condoléances.

 

Eric Roux

Président de l'Union des Eglises de Scientologie de France

 

 

 

Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (2) | Permalien


Traduction d'un article du Capital Gazette sur une utilisation laïque des découvertes de L. Ron Hubbard sur la purification.


​Annapolis, Maryland : Fonds fédéraux pour un programme de détox de Scientologie pour les anciens combattants
Source : http://www.capitalgazette.com/news/ph-ac-cn-detox-1214-20141214,0,219202.story?page=1

Par Rema Rahman
Le 14 décembre 2014

À Annapolis (état du Maryland, USA), un programme de détoxification soutenu par l’Église de Scientologie traite des anciens combattants souffrant de conditions chroniques liées à la guerre du Golf. Selon des responsables du Pentagone, le programme bénéficie depuis septembre 2010 d’un financement du département américain de la Défense de 633 677 $US. Le bureau d’Annapolis a ouvert ses portes en janvier, nous explique Crystal Grant, la directrice des essais cliniques.

Sept anciens combattants de la guerre du Golf ont déjà terminé le programme et quatre d’entre eux prévoient de le commencer dès l’année prochaine. Un ancien combattant suit actuellement le programme de détoxification, un traitement dont l’objectif est de débarrasser l’organisme des toxines environnementales grâce à de l’exercice, des séances de sauna et des vitamines. 

L’argent fédéral a été accordé à des chercheurs de l’Université d’Albany dans l’état de New York dont le principal responsable est M. David O. Carpenter, directeur de l’Institut universitaire pour la santé et l’environnement. Selon lui, le programme est une « étude préliminaire » dont l’objectif est de découvrir s’il existe des bases scientifiques à la thérapie développée par le fondateur de la Scientologie L. Ron Hubbard pour le programme de détoxification de l’église.

Il nous a expliqué que cette étude était la première du genre a être effectuée par des « personnes indépendantes… de manière rigoureuse et objective. » Grant et Carpenter sont tous deux médecins et travaillent pour l’université. Le programme de recherche relatif aux maladies des anciens combattants liées à la guerre du Golf est mené depuis leur bureau d’Annapolis dans le Centre Santé et bien-être de Severna Park, au sous-sol d’un bâtiment de Conte à quelques minutes de l’autoroute dans la petite ville de Parole.

Outre le financement fédéral, le programme obtient également de l’aide du Heroes Health Fund (« Fonds des héros pour la santé »), une organisation à but non lucratif présidée par l’acteur et scientologue John Travolta. Le groupe a financé des programmes similaires pour des responsables de la sécurité publique dans tout le pays, notamment un programme pour les pompiers du comté d’Anne Arundel (état du Maryland). Le programme d’Annapolis s’adresse particulièrement aux vétérans de la guerre du Golf qui souffrent de la maladie de la guerre du Golf, une condition reconnue par le département de la Défense et le département des Affaires aux anciens combattants américains.

Ce dernier département définit la maladie comme « un ensemble de conditions chroniques médicalement non expliquées qui peuvent comprendre fatigue, maux de tête, douleurs articulaires, indigestion, insomnie, vertiges, troubles respiratoires et problèmes de mémoire. » Les anciens combattants et les travailleurs de la sécurité publique ayant terminé le programme que The Capital a interviewés, nous ont dit que l’épuisement, les maux de tête, douleurs articulaires et troubles du sommeil dont ils souffraient auparavant, se sont considérablement améliorés après la détoxification. 
 
Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Liberté de conscience

Commentaires (1) | Permalien


Aujourd'hui, le site Cultures et Croyances a publié une interview de votre serviteur à la Une. Ca commence comme ça :


Interview sur Cultures et Croyances

La France a une approche bien particulière du phénomène sectaire. La scientologie est répertoriée comme secte en France. Avez-vous le même statut au sein des autres pays de l’Union Européenne?

La France est censée être un pays laïc qui garantit la liberté de culte à tous les citoyens. Malheureusement, ce qui existe sur le papier n’est pas forcément une réalité pour tous. La scientologie, en fait, n’est pas plus répertoriée comme « secte » qu’elle n’est répertoriée comme religion dans l’hexagone, puisque ni le mot « secte » ni le mot « religion » n’ont de définition juridique, et que l’Etat Français ne reconnaît aucun culte. En 1996, un rapport avait été publié par quelques parlementaires, dans lequel une « liste de 172 sectes » était dressée. Dedans étaient jetés pêle-mêle des églises baptistes, des groupes bouddhistes, l’Eglise de scientologie, etc. Cette liste, sans aucune valeur juridique, a été énormément critiquée par les institutions internationales, au point où en 2005, le Premier Ministre de l’époque avait publié une circulaire pour faire cesser son utilisation. Il faut quand même se rendre compte que la dernière « liste des sectes » en Europe avait été publiée le jour du Reichstagsbrandverordnung, c’est à dire l’ordonnance du 28 février 1933, par le gouvernement d’Adolph Hitler.

La scientologie en France est une religion au même titre que les autres religions présentes dans l’hexagone, et ceci même si certains médias se plaisent à jouer le jeu de ceux qui font leur beurre sur le rejet de l’autre. La secte, c’est la religion dont on veut se débarrasser, bien souvent pour des motifs qui échappent à l’honnêteté…

En ce qui concerne nos voisins européens, il est intéressant de noter qu’en Espagne, la scientologie est reconnue comme une religion, comme elle l’est au Portugal, en Italie, en Suède, en Autriche, et même en Allemagne ou les plus hautes juridictions l’ont reconnue comme telle. Aux Pays-Bas, elle est non seulement reconnue comme une religion, mais depuis le 17 Octobre 2013, elle est aussi reconnue comme étant d’utilité publique. En Angleterre, la Cour Suprême du Royaume-Uni l’a non seulement reconnue comme une religion, mais a en outre décidé que les mariages célébrés dans les chapelles scientologues avaient valeur légale, par une décision historique du 11 décembre 2013. Donc, alors que la scientologie existe officiellement en France depuis 1959, je pense qu’il serait temps de se poser des questions, cesser les amalgames fâcheux et essayer d’apprendre aussi de nos voisins.

Lire la suite sur le site cultures et croyances

Eric Roux
Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest

Télévisions, plateaux et interviews

Commentaires (0) | Permalien


1 2 3 4 5 » ... 17